Starters

8 février 2017

Comment présenter son entreprise efficacement ?

Vous voulez faire connaître votre entreprise vite et bien ? Il existe des techniques pour que l’on se souvienne de vous, comme l’elevator pitch. Dans cet article, découvrez des trucs et astuces pour une présentation réussie.

Qu’est-ce que l’elevator pitch ?

Imaginez que vous vous trouviez dans un ascenseur avec le CEO d’une grande entreprise que vous rêvez d’avoir comme cliente. Vous avez le temps de 15 étages pour vous présenter. Comment allez-vous vous y prendre ?

Présentez-vous en un temps record

"Le but de l’elevator pitch n’est pas de convaincre ni de vendre un produit ou un service."Par l’exercice de l’elevator pitch : il s’agit de pouvoir se présenter (ou son entreprise) de manière efficace en un temps record. L’elevator pitch est une présentation condensée qui doit attiser la curiosité de votre interlocuteur et l’inciter à passer à l’action. Cet exercice peut servir dans le cadre de conférences, de soirées de networking ou de prospection de clientèle. Il peut aussi être important lors de la recherche de financements auprès du banquier et d’investisseurs.

Piquez la curiosité

L’elevator pitch doit être court (45 à 60 secondes et 250 mots au maximum) et centré sur votre interlocuteur. Votre discours doit être clair, concis et surtout attrayant. Il doit piquer la curiosité de votre interlocuteur qui doit vouloir en savoir plus. Le but de l’elevator pitch n’est donc pas de convaincre ni de vendre un produit ou un service.

Adapter son message au client ? Découvrez comment dans cette vidéo.

Qu’est-ce que le pitch ?

Le pitch, lui, dure environ 10 minutes au maximum. Parfois même un peu moins, dépendant de la situation. En toutes circonstances, la règle de base est simple : peu de mots mais bien formulés ! Et votre présentation doit être compréhensible par un néophyte (vos enfants, vos parents).

Pas de bavardages inutiles ni d’historique trop long ; pas de références kilométriques ni de descriptifs techniques. Mais plutôt la mise en avant des avantages et de la valeur ajoutée apportée à votre cible.
Votre pitch devra être organisé en fonction des destinataires de vos produits ou de vos services, de l’utilité que ceux-ci leur apporteront, de l’avantage concurrentiel qui mérite d’être souligné.
Enfin, il sera conclu par un appel à l’action.

La structure du pitch

La structure du pitch comprend 3 phases :

  1. Susciter l’intérêt. Servez-vous d’un fait frappant, parlant à l’imagination, posez une question, racontez une histoire, donnez un exemple-choc, une image qui parle.

  2. Présenter la valeur apportée. Expliquez clairement la solution offerte au marché.

  3. Conclure. Précisez ce que vous attendez de votre interlocuteur.

Les étapes du pitch

Face au banquier ou à l’investisseur, ces étapes peuvent se décliner comme suit :

  • Présentez-vous brièvement en une phrase ;
  • Cadrez l’objectif de la présentation ;
  • Accrochez l’attention de votre interlocuteur, résumez le problème que vous résolvez ;
  • Précisez à qui s’adresse votre proposition de valeur en montrant qu’il y a un véritable marché ;
  • Décrivez simplement la solution apportée et comment vous comptez la monétiser auprès des clients ;
  • Précisez vos avantages compétitifs et ce qui vous distingue de la concurrence ; pourquoi vous êtes meilleur que les autres ;
  • Rappelez le soutien de l’équipe (interne ou externe) qui vous entoure ;
  • Concluez : que souhaitez-vous ?
Faites attention à la forme

"Pour réaliser une bonne présentation, la forme est tout aussi importante que le fond et son contenu."Pour réaliser une bonne présentation, retenez aussi que la forme est tout aussi importante que le fond et son contenu. Portez une tenue vestimentaire dans laquelle vous vous sentez à l’aise et adaptée à votre public. Appuyez-vous d’un support visuel quand et si cela est nécessaire (slides, schémas…). Créez un cadre serein d’écoute qui renforce la qualité de l’échange.

Mais encore ?

D’autres conseils peuvent être formulés pour que l’on vous retienne : faites rire, citez un personnage connu de l’interlocuteur ou de l’auditoire (et non un savant dont personne n’a jamais entendu parler) ou racontez une anecdote réellement interpellante.

Si certains enclenchent le pitch à partir d’une question, d’autres choisiront de d’abord dramatiser le contexte avant d’apporter la solution. À chacun sa méthode. Mais attention, l’exercice est moins facile qu’il n’y paraît.

Évitez les erreurs
  • Parler trop vite ;
  • Vouloir tout dire ;
  • Être trop compliqué ;
  • Être trop classique ou… trop original ;
  • Survendre le projet ;
  • Être centré sur son entreprise plutôt que sur son interlocuteur ou ses clients.
En conclusion

Tout est dans la préparation soigneuse de votre (elevator) pitch. Sachez ce que vous souhaitez en obtenir ou en retirer. Au niveau d’une présentation express (elevator pitch), choisissez la caractéristique que vous souhaitez mettre particulièrement en avant (prix, innovation…) ; celle qui doit absolument être retenue par l’interlocuteur. Enfin, entraînez-vous à le réciter et conquérez votre interlocuteur.

Vous souhaitez passer de la théorie à la pratique ? N’hésitez pas à contacter votre conseiller ING pour en parler ou à consulter notre site dédié aux starters. Vous y trouverez des conseils et outils pratiques pour prendre un bon départ.