Gérer au quotidien

31 mars 2016

Des formules de crédit en phase avec votre croissance

Pour soutenir leur croissance et leurs investissements, les entreprises ont besoin de financements. Crédits sans amortissement, crédits de caisse et ouverture de crédit flexible, prêts subordonnés, subsides… Pour être en phase avec la réalité de chaque entreprise, ING propose des formules de crédit et un accompagnement sur mesure, à découvrir ici.

Du crédit pour les entreprises en croissance

Pour les entreprises en croissance, ING dispose par exemple de la possibilité de prévoir une période sans amortissement pour les crédits de façon à ce que les remboursements en capital ne commencent qu’au moment où ont lieu les premières rentrées du nouvel investissement.

Trésorerie : ouverture de crédit et financement à long terme

Pour la partie permanente du fonds de roulement, ING conseille souvent un financement meilleur marché à plus long terme. Les crédits de caisse sont idéaux pour combler des besoins de trésorerie temporaires du fonds de roulement, mais pour un financement à long terme ils sont trop onéreux. C’est pourquoi ING a développé une formule intermédiaire.

Via ING Opticash, une entreprise peut pallier un besoin urgent de trésorerie. Grâce à cette ouverture de crédit aux conditions flexibles, l’entreprise détermine elle-même quand elle prélève et rembourse l’argent. À côté de cela, les financements à long terme classiques offrent aussi des solutions pour combler un déficit structurel de fonds de roulement, avec un taux d’intérêt qui est pour le moment très bas.

Prêt subordonné et crédits adaptés pour les fusions et reprises

Pour accompagner les entreprises qui grandissent via des fusions ou des reprises, ING dispose d’un département à part, avec son propre service de crédit. Des formules de financement adaptées sont proposées en fonction des montants demandés.

Le financement mezzanine, une forme de prêt subordonné, fait aussi partie de l’offre. Les banquiers ont emprunté le terme à la construction, où il fait référence à une construction intermédiaire. En cas de faillite, les prêts subordonnés ne peuvent être récupérés par la banque qu’après le remboursement de tous les créanciers privilégiés et ordinaires.

Le prêt subordonné constitue donc une sorte de « coussin », de couche intermédiaire entre les capitaux propres de l’entreprise et les fonds dus aux autres créanciers. Ce prêt apporte donc une sécurité complémentaire, et est considéré quasiment comme du capital propre, ce qui permet d’améliorer les ratios financiers. Cette formule est couramment utilisée pour le financement des reprises.

Les entreprises qui cherchent à renforcer leurs capitaux propres peuvent s’adresser à ING. Pour les investissements inférieurs à 2 millions d’euros, vous pouvez faire appel à une série de fonds d’investissement auxquels ING participe activement. Pour des sommes plus importantes, ING peut prendre une participation directe dans le capital.

Subsides et financement attractif pour les entreprises innovantes

En outre, les clients d’ING ont aussi accès à un programme de la Banque européenne d’investissement pour le financement attractif des moyennes entreprises innovantes. La définition d’innovant est dans ce cas très vaste. ING dispose également d’un département qui se consacre à l’examen des possibilités de subsides tant au niveau européen, que belge et régional.