Mon entreprise

Crédit auto ou leasing pour votre entreprise ?

Vous pouvez financer une voiture ou une camionnette d’entreprise à l’aide d’un prêt. Mais vous pouvez aussi opter pour une voiture en leasing. Quels sont les différences et les points d’attention ?

Les entreprises et les indépendants immatriculent chaque année des centaines de milliers de voitures neuves en Belgique. Une grande partie de ces voitures sont louées ou financées par un prêt.

Quelle que soit la manière dont vous financez une voiture ou une camionnette pour votre entreprise, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise formule. Voulez-vous que la voiture devienne (plus tard) la propriété de votre entreprise ? Serez-vous le conducteur de la voiture, ou s’agira-t-il d’un membre du personnel ? En fonction de vos préférences et de vos attentes, certaines formules vous conviendront mieux que d’autres. Et ce aussi en matière de comptabilité. Nous dressons ici la liste des différences afin que vous puissiez faire le meilleur choix pour votre entreprise.

Un crédit auto pour votre entreprise

Si vous souhaitez financer une voiture, une fourgonnette ou un camion pour votre entreprise, le prêt à tempérament est une première possibilité. Vous obtenez l’argent dont vous avez besoin en une seule fois, et le remboursez en versements fixes, qu’ils soient mensuels, semestriels ou annuels.

Quelle est la durée du prêt ? Cela dépend du montant que vous empruntez, de la rapidité avec laquelle vous pouvez le rembourser et de la voiture elle-même. Dans certains cas, la durée du prêt peut être de 1 ou 2 ans, mais elle peut aller jusqu’à 8 ans. Vous pouvez déduire les frais de dossier et les intérêts en tant que frais professionnels.

N’oubliez pas que vous ne pouvez obtenir un prêt que pour la voiture, et non pour la TVA que vous payez sur la voiture. Vous pouvez toutefois récupérer une grande partie de la TVA grâce à votre déclaration TVA, mais vous devez la préfinancer. C’est pourquoi le leasing peut être plus intéressant pour les débutants, car vous remboursez la TVA de manière échelonnée.

Si vous achetez une voiture à l’aide d’un crédit, vous en devenez automatiquement le propriétaire. Cela signifie également que vous devez vous occuper vous-même des papiers, de l’entretien, de l’assurance, etc. Si votre entreprise achète une voiture, il s’agit d’un investissement que vous devez amortir chaque année. La période d’amortissement est déterminée par la durée normale d’utilisation, qui est généralement de 5 ans.

Vous pouvez toutefois récupérer une grande partie de la TVA grâce à votre déclaration TVA, mais vous devez la préfinancer.

Vous pouvez également mettre la ou les voitures de société à la disposition de (l’un de) vos collaborateurs. Que vous financiez la ou les voitures à l’aide d’un prêt ou d’un leasing n’a aucune importance. Pour vous, en tant qu’employeur, il est plus avantageux de fournir à votre collaborateur une voiture de fonction que de lui accorder une augmentation de salaire équivalente. Le salarié signe un contrat quant à l’utilisation de la voiture de société (car policy). Si vous mettez la voiture de société à sa disposition, l’employé recevra un avantage de toute nature (ATN).

Leasing financier pour votre entreprise

Si vous optez pour le leasing, vous payez un montant périodique (par exemple, mensuel) pour utiliser la voiture. La société de leasing achète la voiture et paie également la totalité de la TVA au départ. Vous pouvez utiliser la voiture pendant une période convenue (par exemple, quatre ans). Vous avez alors plusieurs possibilités :

  • Soit le contrat prend fin et vous restituez la voiture. Vous pouvez alors, par exemple, conclure un nouveau contrat de leasing ou emprunter pour une autre voiture.
  • Soit vous achetez la voiture à la fin du contrat. La valeur résiduelle est fixée à l’avance dans le contrat.
  • Soit vous prolongez le contrat et louez la voiture en leasing pour une seconde période (ceci est uniquement possible si l’option d’achat à la fin du contrat ne dépasse pas 15 % du montant de l’investissement).

Le leasing financier offre donc une flexibilité que vous n’avez pas avec un crédit auto. Alors qu’avec un prêt, vous devez fournir une partie des fonds propres, le leasing financier vous permet de continuer à disposer de ces fonds.

Comme pour l’achat d’une voiture, le leasing vous permet de choisir librement la marque, le modèle et la version de la voiture. Si vous souhaitez changer la couleur, aménager ou transformer votre voiture, c’est également possible. Comme vous n’achetez pas la voiture vous-même - c’est la société de leasing qui s’en charge - vous n’en êtes pas le propriétaire. Cependant, avec le leasing financier, vous devez toujours vous occuper de l’entretien et de tâches administratives telles que la taxe d’immatriculation, la taxe de circulation annuelle et l’assurance automobile.

Opter pour le leasing financier est aussi une question de comptabilité. Si l’option d’achat à la fin du contrat ne dépasse pas 15 % du montant de l’investissement, on parle alors de leasing on-balance. Les factures que vous payez sont des remboursements de capital avec intérêts. Tant les amortissements que les intérêts sont fiscalement avantageux. Le taux d’amortissement dépend de la durée de vie normale de la voiture et non de la durée du contrat. Au fur et à mesure que vous amortissez le véhicule, votre taux d’endettement augmente.

Si l’option d’achat s’élève à plus de 15 %, on parle alors de leasing off-balance. La voiture n’apparaît pas dans le bilan de l’entreprise, elle figure dans le compte de résultat. Les factures sont considérées comme des frais, qui sont déductibles des impôts.

Off-balance ou on-balance ? Votre comptable devrait également vous aider à faire ce choix.

Le leasing financier offre donc une flexibilité que vous n’avez pas avec un crédit auto.

Une nouvelle voiture pour votre entreprise ?

Découvrez comment vous pouvez la financer par :