Gérer au quotidien

18 août 2017

CHC Liège : chronique d'une réussite

Le CHC Liège est considéré comme l’un des acteurs les plus dynamiques de son secteur. Grâce à la stratégie efficace du directeur général Alain Javaux, l’hôpital est sorti de la tourmente et a remanié l’offre de soins de Liège.

En 2001, les deux groupes hospitaliers liégeois Cliniques Saint-Joseph et CHVE (Centre Hospitalier Saint-Vincent - Sainte-Élisabeth) fusionnent pour former le CHC (Centre Hospitalier Chrétien). Une manœuvre habile qui a permis à ces hôpitaux de concurrencer les autres grands acteurs régionaux : le CHU de Liège et le CHR de la Citadelle.

Un an plus tard, en 2002, l’instigateur du projet et directeur général de l’époque, Lucien Hénon, tombe, hélas, gravement malade. "Le CHC nouvellement créé s’est retrouvé sans pilote et sans vision", se souvient le directeur général actuel. "De plus, les comptes des années 2001 et 2002 ont terminé dans le rouge."

Alain Javaux est alors nommé nouveau directeur général du CHC et constate un besoin de développer une stratégie qui puisse faire sens afin d’orienter l’action de tous dans une même direction. "Nous devions à la fois redresser la situation financière et nous doter d’un plan stratégique capable de fédérer tout le monde."

Une stratégie locale de groupe

La priorité sur sa liste de tâches ? Définir une stratégie pour le groupe. Alain Javaux choisit de maintenir les directions locales dans les différentes institutions du groupe CHC au lieu de tout regrouper, comme c’est l’habitude dans le secteur. Grâce à une direction centrale, chaque institution peut adhérer plus facilement à la stratégie générale du groupe.

"Au CHC, nous avons décidé de nous réunir toutes les 2 semaines avec les différentes directions pour discuter de notre stratégie", poursuit Alain Javaux. "Notre plan stratégique n’est pas un document que nous sortons une fois par an des tiroirs. C’est un véritable outil, que nous adaptons et actualisons en permanence, et qui nous rend plus réactifs, plus opportunistes."

Regroupement et financement

C’est dans cet esprit qu’en 2006, le CHC a pris la courageuse décision d’abandonner trois de ses sites. Leurs services ont été rassemblés dans un nouvel hôpital, la Clinique du MontLégia. Le secteur des maisons de repos et de soins constitue un autre pôle qui a beaucoup progressé. "Aujourd’hui, nous avons dépassé les 700 places et nous sommes sur le point de construire des extensions dans certaines de nos maisons", précise avec enthousiasme Alain Javaux. "L’axe des crèches constitue un autre secteur de développement, notamment une crèche destinée à accueillir les enfants des membres du personnel. Nous répondons ici à un besoin réel des communautés locales.

Pour financer tous ses projets d’avenir, le CHC a eu recours aux subsides et au financement bancaire. Une aventure extraordinaire, selon Alain Javaux. "Tant pour nous que pour le consortium de banques qui assure le financement. Nous avançons tous ensemble depuis le début. C’est un véritable partenariat plutôt qu’une relation client-fournisseur."

ING a aussi contribué au financement des projets du CHC et gère une partie des transactions quotidiennes de l’hôpital. Nous avons des contacts réguliers pour discuter des résultats et de la stratégie du groupe, comme c’est le cas pour les autres entreprises. La mission d’ING consiste à être toujours le plus proche possible de nos clients, et un projet comme celui du CHC Liège en est la preuve vivante.

Conseils pour entrepreneurs:
  • Prenez du temps pour la stratégie : optez pour un véritable outil de pilotage, pas un exercice à faire une fois par an et à remiser dans un tiroir.
  • Favorisez la diversité : la pire erreur d’un manager est d’engager des clones de lui-même.
  • Pensez aux objectifs : un objectif commun, qui est régulièrement répété, a un rôle structurant pour le groupe.
En savoir plus?
Vous évoluez dans le secteur des soins de santé ?

Nos Relationship Managers et National Managers vous aident à relever tous les défis auxquels vous êtes confronté(e).