innovation

31 Mars 2017

7 principes clés de l’économie circulaire

Passer d’une économie linéaire classique à une économie circulaire demande de repenser son mode de production. Mais ce n’est pas impossible ! Vous pouvez intégrer les principes clés de cette démarche petit à petit. Découvrez-en 7 dans cet article.

L’économie circulaire : pour qui ?

Dans la pratique, l’économie circulaire nécessite que la société remette en question son modèle économique. Cette démarche économique s’adresse donc davantage à des sociétés d’une certaine taille qu’à des petites entreprises. Le concept de Cradle to Cradle ("du berceau au berceau") est en revanche particulièrement adapté aux start-up, qui peuvent l’intégrer dès l’élaboration de leur business plan. Par son analogie avec les cycles biologiques, l’économie circulaire paraît, dans un premier temps, plus adaptée aux entreprises actives dans le secteur agroalimentaire au sens large. Mais elle ne se limite évidemment pas à ce dernier ! Vous verrez que les 7 principes clés décrits ci-dessous sont autant de portes pour entrer dans le cycle "vertueux" de l’économie circulaire..

L’économie circulaire : 7 principes clés
  • L’éco-conception
    C’est la base de l’économie circulaire. Elle prend en considération toutes les étapes du cycle de vie d’un produit (et de ses composants) : de sa fabrication à sa valorisation finale, de manière à limiter les impacts environnementaux.
  • L’écologie industrielle et territoriale
    L’objectif est d’optimiser les ressources locales, tant matérielles qu’énergétiques. Produire l’énergie que l’on consomme est un premier pas. On peut ensuite l’échanger ou la mutualiser avec d’autres entreprises dans un second temps.
  • L’économie de fonctionnalité
    C’est le fait d’acheter un service ou une fonction plutôt qu’un produit. Exemple : on achète 10.000 heures de visionnage télévisuel plutôt qu’un téléviseur. On récupère ainsi les matériaux complexes pour "nourrir" des produits originaux.
  • Le réemploi
    Le produit est remis dans le circuit économique pour un second emploi, tout en conservant sa fonction initiale. Comme un pneu d’occasion, par exemple. C’est en fait tout le marché en croissance des pièces détachées d’occasion.
  • La réparation
    Des produits en panne peuvent avoir une seconde vie grâce à la réparation. C’est le principe des Repair Cafés où l’on trouve des réparateurs pour l’informatique, l’électroménager, la mécanique, le bois, la couture, etc.
  • La réutilisation
    Sa signification est double : utiliser un objet pour un autre usage que celui prévu initialement ou démonter un produit afin de récupérer des pièces pour les revendre. Le pot de moutarde qui devient un verre constitue l’exemple type.
  • Le recyclage
    C’est la fin du cycle et le début d’un nouveau. On récupère un déchet qui est employé comme une matière première et qui va servir à la fabrication de nouveaux produits.

En bref, quel que soit votre secteur d’activité, vous pourrez grâce à cette nouvelle approche repenser votre business model dans l’optique d’assurer la pérennité de votre activité, mais également de la développer. En visant une meilleure croissance en harmonie avec votre environnement.

À votre tour !

Si vous souhaitez vous lancer dans l’économie circulaire et que vous avez encore des questions, n’hésitez pas à contacter votre interlocuteur ING. Trouvez aussi de l’inspiration lors d’un des nombreux événements que nous organisons ou soutenons ! Plus d’info sur ing.be/businessevents.