Gérer au quotidien

14 septembre 2018

Vos collaborateurs méritent la crème de leurs bonus !

Evelyne Fremault

Consultant Employee Benefits - ING Belgique

Evelyne.Fremault@ing.com

Les entreprises peuvent aujourd’hui intégrer dans leur politique de bonus salarial des formules basées sur des warrants ou des options pour motiver et fidéliser leur personnel. Une offre globale qui séduit de plus en plus de sociétés !

Le Warrant Plan et le Fund Option Plan, des solutions proposées par ING, constituent des pistes intéressantes »

Au moment d’octroyer un bonus à leurs salariés méritants, bon nombre de dirigeants s’interrogent sur la meilleure manière de maximaliser cette rémunération variable.

« Que ce soit pour les grandes entreprises ou les PME, le Warrant Plan et le Fund Option Plan, des solutions proposées par ING, constituent des pistes intéressantes », explique Christophe Delbecque, Team Head Employee Benefits chez ING Belgique.

Des primes win-win

Le principal avantage des warrants ? Une optimalisation parafiscale attractive, grâce à l’exonération de cotisations ONSS. « Un bonus brut de 100 euros coûte près de 145 euros à l’employeur et génère un net d’environ 47 euros pour le travailleur, soit un rapport net employé/ coût employeur de 30 % », explique Evelyne Fremault, Consultant Employee Benefits chez ING Belgique. « Avec le Warrant Plan, l’entreprise offre à la place du cash des warrants qui suivent l’évolution des marchés boursiers européens. Dès le jour de l’offre, le bénéficiaire peut revendre ces warrants et espérer empocher environ 43 % du coût employeur à bourse constante. »

Fiscalement avantageux

Avec le Fund Option Plan, le bénéfice se traduit par un gain d’impôt additionnel. « Un atout fiscal très intéressant, mais qui est lié à une prise de risque supplémentaire pour le bénéficiaire, puisque celui-ci ne peut vendre l’option qu’après un an. Il est donc soumis aux fluctuations du marché », explique Christophe Delbecque. « En contrepartie, il peut escompter un rendement net d’environ 54 % des sommes octroyées par l’employeur, à bourse constante. »

Une offre complète

Depuis 2017, ING propose aux employés de ses clients de gérer directement leurs warrants/options via une plateforme électronique. « C’est un outil efficace qui soulage nos clients de toute charge administrative. Cela cadre parfaitement avec notre approche globale qui inclut une série de services complémentaires. » En effet, l’équipe Employee Benefits accompagne l’employeur tout au long du processus. Elle l’aide notamment à communiquer sur le sujet à travers des présentations dans les trois langues destinées aux bénéficiaires. « Nous mettons aussi en place un suivi, entre autres pour la perception de l’impôt. Cela s’avère très utile, par exemple, pour aider nos clients à préparer leurs fiches de paie. » Enfin, les bénéficiaires peuvent à tout moment s’adresser à un helpdesk mis à leur disposition par ING.

La sécurité avant tout

En Belgique, l’octroi de bonus via des warrants/options est réglementé par une loi de 1999. Pionnier et leader sur ce marché, ING fait évoluer sans cesse ses instruments pour répondre pleinement aux besoins des entreprises. Ces deux plans bonus tirent le meilleur parti des possibilités d’optimalisation offertes par la réglementation. « Sans jamais remettre en cause la sécurité juridique, puisqu’ING a obtenu la validation de l’administration fiscale et de l’ONSS. Pour ING, c’est impératif, et c’est un facteur de tranquillité important pour les entreprises », conclut Christophe Delbecque.