Gérer au quotidien

8 février 2018

Comment faire pour que vos clients vous paient rapidement ?

Attendre des paiements revient parfois à attendre Godot. Il est facile de rejeter la faute sur le client. Cependant, vous pouvez aussi agir pour prévenir les paiements tardifs (cela vaut toujours mieux que de guérir un mauvais cashflow). Grâce à ces 3 conseils, vous serez réellement payé rapidement.

Utilisez des conditions générales et communiquez clairement à ce sujet

La communication est la clé de toute relation saine, et cela vaut également pour vos relations client. À l’instar de votre clientèle qui peut exprimer ses attentes par rapport à votre travail, vous pouvez de votre côté l’informer de votre délai de paiement. Communiquez donc vos exigences dès la rédaction du devis et faites-le signer par votre client avant de vous engager.

Un avocat pourra vous rédiger des conditions générales légales dans lesquelles vous fixerez les délais de paiement. Utilisez éventuellement différents délais de paiement en fonction des clients. Lorsque ceux-ci connaissent vos conditions dès le départ, aucune protestation n’est possible par la suite.

Votre client est quand même en retard de paiement ? Renvoyez-le cordialement aux conditions générales qui ont été convenues. Vous pouvez également préciser dans celles-ci que vous facturez des intérêts ou des frais supplémentaires fixes en cas de paiement tardif.

Mettez de l’ordre dans votre fichier de clientèle
Aussi étonnant que cela puisse paraître, élaguer votre fichier de clientèle peut même rapporter davantage

Voici un autre cliché qui se révèle parfaitement exact : privilégiez la qualité à la quantité. Travailler pour une grande diversité de clients peut paraître rassurant... jusqu’à ce qu’ils paient tardivement, voire pas du tout. Opter pour la quantité vous coûtera même de l’argent parce que vous devrez passer du temps à envoyer des rappels de paiement, etc.

Choisissez donc des projets ou clients qui se révèlent vraiment rentables. Aussi étonnant que cela puisse paraître, élaguer votre fichier de clientèle peut même rapporter davantage. En effet, vous pourrez consacrer plus de temps aux clients fidèles que vous conserverez. Pensez au principe de Pareto : 20 % de vos clients assurent 80 % de votre chiffre d'affaires. Faites donc en sorte de les sélectionner soigneusement et de leur accorder suffisamment de temps.

Comme nous le disions plus haut, les conditions générales vous aideront à établir des accords clairs. Il faudra toutefois attendre de voir si votre client les respecte vraiment. Soyez donc critique et posez-vous la question suivante : à quels critères les nouveaux clients doivent-ils répondre pour entamer une collaboration ? La solvabilité et d’autres informations financières peuvent, par exemple, être vérifiées facilement en ligne sur des sites web spécialisés. Vous n’aurez ainsi pas de surprise par la suite.

Automatisez la rédaction, l’envoi et même le suivi des factures
L’oubli est humain, mais il existe heureusement des aide-mémoire numériques

Nous apprécions par-dessus tout percevoir les factures. Mais bien sûr, vos clients ne pourront les payer que lorsqu’ils les auront reçues. Adressez-vous donc un regard critique : ne pourriez-vous pas améliorer le processus de rédaction et d’envoi des factures ?

Établissez un processus de facturation structuré à l’aide d'un outil en ligne. Celui-ci vous permettra de suivre de près vos factures envoyées. Lorsque le délai de paiement pour votre client est sur le point d'expirer, vous-même ainsi que votre client recevez immédiatement une notification. L’oubli est humain, mais aujourd’hui, il existe heureusement des aide-mémoire numériques.

Le suivi de la facture et son éventuel recouvrement sont ainsi plus faciles à opérer, vous êtes assuré d'avoir des rentrées à temps et évitez du coup des problèmes de cash flow.