Innovation

3 Mars 2017

Économie et durabilité vont de pair !

Les déchets en tant que source énergétique ? Cela deviendra bientôt une réalité pour 5 entreprises chimiques du port d’Anvers. Ecluse est un projet ambitieux qui créera un réseau de vapeur acheminée par des conduits depuis les installations de traitement des déchets vers les entreprises en question. À partir de 2018, le réseau distribuera autant d’énergie que 50 éoliennes standard d’une capacité de 2,3 MW, permettant une économie de CO² de 100.000 tonnes par an. Ecluse prouve que l’économie et la durabilité sont compatibles.

La vapeur en tant que source énergétique

Les incinérateurs traitent en moyenne 1 million de tonnes de déchets par an. Une partie des déchets est transformée en matière première qui est de nouveau utilisée, et une autre partie est transformée en vapeur avec laquelle on produit de l’énergie. Mais produire de l’électricité en brûlant des déchets ne se révèle pas si efficace. En effet, seul 20 à 40 % de l’énergie est transformée en électricité via la production de vapeur. "C’est la raison pour laquelle le projet Ecluse ne transformera plus la vapeur en électricité à la source, mais l’acheminera directement vers les entreprises chimiques, où elle sera transformée en énergie. Cette technique permet d’accroître le rendement de l’énergie des déchets de 80 à 90 % ", selon Paul De Bruycker, CEO d’Indaver.

Comment fonctionne un réseau de vapeur ?

Ecluse est un réseau de vapeur – ou de chaleur – qui acheminera de la vapeur via des conduits vers cinq entreprises chimiques du port d’Anvers : Ashland, Monument Chemical, Ineos Phenol et Lanxess. Il s’agit d’un réseau de conduits bien isolés de 5 kilomètres, principalement hors sol. "La vapeur aura une température de 400° Celsius et sera soumise à une pression de 40 bar" selon Frank Vanbrabant, CEO d’Infrax. Grâce au réseau, les 5 entreprises chimiques clientes peuvent connecter leurs propres générateurs de vapeur et donc économiser sur leur facture énergétique.

Comment naît un projet d’une telle envergure ?
"Ecluse est un exemple de la manière dont il faut agir en Flandre !"

Les premières idées de réseau de vapeur entre les incinérateurs et les entreprises chimiques environnantes remontent déjà à une quinzaine d’années. Il s’agissait d’un projet complexe, étant donné que les connaissances et l’expertise nécessaires étaient éparpillées. "Il a également fallu conclure un certain nombre d’accords solides pour les dix prochaines années, y compris entre les concurrents", a déclaré le ministre Muyters. Le réseau de chaleur a officiellement été inauguré début février avec un premier conduit. "C’est un exemple de la manière dont il faut agir en Flandre. Ecluse n’est pas une simple lubie ; c'est un must-have !"

Seulement 5 entreprises ?

D’autres entreprises vont rejoindre les 5 premières. Une fois que le réseau de vapeur sera achevé, on pourra transporter 2 fois plus de vapeur que ce qui est demandé aujourd'hui. Cette capacité permettra aux entreprises concernées d'augmenter leur demande de chaleur à l’avenir. Ecluse pourrait alors permettre une économie de 200.000 tonnes de CO². La construction du réseau de chaleur coûtera 30 millions d’euros. Le gouvernement flamand intervient à hauteur de 10 millions d’euros. La société Linkerscheldeoever (MLSO), Indaver, SLECO, la société d’eau Water-Link, Infrax et FINEG apportent quant à elles une contribution de plusieurs millions d’euros.

ING finance Ecluse à hauteur de 16 millions d’euros

ING finance la construction du réseau de vapeur à hauteur de 16 millions d’euros. "Nous croyons en ce projet", a déclaré Saskia Bauters, Head of Public Sector & Social Profit. "D’une part parce que nous voulons aider nos clients à avancer. D’autre part parce qu’au sein de la société, une banque a notamment pour objectif de faciliter la croissance économique".

"En outre, Ecluse associe créativité et entrepreneuriat. Nous économisons sur les frais financiers, mais nous sommes aussi heureux de contribuer aux progrès environnementaux enregistrés. Par ailleurs, via ING Lease, ING gère déjà le plus grand nombre de panneaux solaires en Belgique. Et de nombreux autres projets sont prévus."

"Ancrer" les entreprises
"Le réseau de chaleur est un atout important pour "ancrer" littéralement les entreprises chimiques dans le Port du Pays de Waes et attirer d’autres entreprises."

Lors de la première installation de conduit, Marc Van de Vijver s’est également exprimé. En tant que bourgmestre de Beveren, il a souligné l'importance économique d’Ecluse. "Le réseau de chaleur est un atout important pour 'ancrer' littéralement les entreprises chimiques dans le Port du Pays de Waes et pour attirer d’autres entreprises. Avec Ecluse, ces entreprises sont certaines d’avoir un approvisionnement énergétique vert, et aussi une fourniture de vapeur garantie à un prix convenu pour les prochaines 20 à 30 années. Ceci est crucial pour l’industrie. Ecluse entre indéniablement dans l’histoire du Port du Pays de Waes".

Sustainability Award

Avant même la mise en service du réseau de vapeur, Ecluse a déjà gagné un prix ! En effet, en novembre 2016, la communauté du port a remis le tout premier Port of Antwerp Sustainability Award à ce projet, à peine deux mois après la signature de tous les contrats pour Ecluse.