Innovation

24 Avril 2017

La quatrième révolution industrielle : opportunité ou menace ?


Dr. Ir. Filip Van den Abeele

Senior Pipeline Consultant chez Subseawolf et "chef wetenschap" dans l’émission "De Laatste Show" sur la VRT.

3 conseils à retenir
  1. Personnalisez à outrance. Privilégiez le dialogue avec votre client.

  2. Analysez et partagez les données. Engagez un data analyst. La capacité de prévoir et d’anticiper ouvre de nombreux horizons.

  3. Accueillez avec enthousiasme les changements annoncés. Celui qui s’adapte le mieux au changement a toutes les chances de réussir.

L’ère de la personnalisation à outrance et de l’interconnectivité illimitée est en marche. Tout devient chaque jour plus intelligent. Et tout finira par être interconnecté. Filip Van den Abeele, Senior Pipeline Consultant chez Subseawolf, est un ardent ambassadeur des sciences et des techniques. Il se montre résolument optimiste en ce qui concerne les opportunités de la quatrième révolution industrielle, tout en restant parfaitement lucide quant aux risques de dérégulation : "Le moment est venu d’oser abandonner votre zone de confort."

Impression 3D et santé à la carte

Les grands bouleversements liés à la quatrième révolution industrielle sont l’interconnectivité et la personnalisation à outrance de la production de masse. "Prenez par exemple l’impression 3D", explique Filip Van den Abeele, "l’imprimante 3D tend à se généraliser et est en passe de devenir aussi banale que l’imprimante 2D classique. Songez aux implications de cette technologie pour votre entreprise. Un exemple : huit milliards de jouets sont fabriqués chaque année. D’ici quelques années, le procédé sera à la portée de tous. Les parents téléchargeront un fichier de base, l’enfant appliquera les couleurs et la poupée customisée ou la brique de construction personnalisée seront imprimées à la maison. Si vous fabriquez des jouets, je vous conseille d’imaginer dès à présent du contenu permettant aux enfants d’exprimer leur propre créativité. Ensuite, diffusez toute cette créativité par le biais d’une communauté."

"Si quelqu’un est en mesure d’imprimer chez lui votre produit, vous n’avez plus besoin de le faire vous-même, ni de le stocker, le vendre et l’expédier."

La fabrication additive et l’impression industrielle pourraient déstabiliser l’industrie manufacturière. Songez à cet égard aux entreprises de logistique et de transport. "Si quelqu’un est en mesure d’imprimer chez lui une pièce de rechange, le fournisseur n’a plus besoin de la fabriquer, de la stocker, de la vendre ni de l’expédier", poursuit Filip Van den Abeele. "Sans oublier les opportunités en matière de prototypage, plus rapide et moins cher. De plus, le processus de développement se fait en concertation avec le client."

Le big data, c’est l’avenir

Aujourd’hui, tout est data. Notre identité est data. Notre santé est data. Notre manière de nous comporter est data. "Le big data permet de découvrir des tendances intéressantes avant même qu’elles ne se manifestent. Leurs prémices se trouvent à l’état latent dans les données que nous échangeons", commente Filip Van den Abeele.
"Le comportement en ligne des personnes qui recherchent une habitation ou un terrain permet d’anticiper avec précision l’évolution des prix du marché immobilier. Par essence, même notre ADN est big data. Et notre app de mise en forme enregistre notre profil santé. Nous serons bientôt en mesure de prévoir nos carences en matière de santé et d’intervenir préventivement. Dans un élevage de volailles, il est possible d’équiper chaque poulet d’un capteur et de surveiller sa condition physique en continu (sur base des habitudes alimentaires, du poids et de la quantité d’œufs). Cela permet également de récolter des informations quant à un éventuel foyer de maladie."

"La personnalisation consiste à effectuer des prévisions personnalisées par le biais de big data."

La personnalisation ne concerne pas uniquement les encarts publicitaires. Elle consiste également à effectuer des prévisions personnalisées par le biais de big data. "J’incite toutes les entreprises à recruter un dataminer", indique Filip Van den Abeele. "L’analyse des big data n’est pas une tâche aisée car il s’agit par nature de mégadonnées non structurées. La capacité de prévoir et d’anticiper ouvre de nombreux horizons. C’est pourquoi j’encourage les entreprises à partager leurs propres data. Privilégiez même l’économie du partage. Plus votre réseau de data est étendu, plus chaque jeu de données est profitable. Seule l’association de toutes les données permet de mettre en évidence des éléments intéressants."

Quittez votre zone de confort et explorez

Nous ne nous émerveillons même plus lorsqu’un enfant manipule l’écran d’un iPad, ni lorsqu’une voiture se gare toute seule. De même, nous avons parfaitement intégré la notion d’économie du partage, c’est-à-dire un système qui repose sur l’échange de biens, de services et de connaissances entre consommateurs. "Il est possible qu’à l’âge adulte, nos enfants n’aient plus besoin de permis de conduire", note Filip Van den Abeele. "À l’avenir, la mobilité sera tout à fait différente de celle d’aujourd’hui. On parlera de mobilité 'à la carte'. La voiture ne sera plus une fin en soi. En matière de mobilité, on prendra en compte vos besoins réels. La notion même de possession sera perçue différemment. Peut-être posséderez-vous encore une montre de luxe ou un sac à la mode, mais je pressens que la voiture cessera d’être un symbole de statut social. Essayez de déterminer l’importance que vos clients attachent à la possession."

"Je me souviens des anciens tournant le dos au téléviseur pour ne pas voir l’alunissage d’Apollo 11, tout simplement parce qu’ils refusaient l’idée que l’homme puisse fouler le sol lunaire", confie Filip Van den Abeele. "Ce n’était évidemment pas la bonne attitude à adopter. La croissance se situe en dehors de votre zone de confort. Il est important de profiter dès à présent de toutes les tendances et d’anticiper quel sera votre comportement dans cinq ou dix ans. Celui qui s’adapte le mieux au changement a toutes les chances de réussir."

En résumé

La quatrième révolution industrielle est en marche. La technologie devient chaque jour plus intelligente. Et tout finira par être interconnecté. Le flux de données devient de plus en plus abondant. Nous faisons face à un grand nombre de bouleversements dans différents domaines : l’industrie manufacturière, la médecine, la mobilité, l’agriculture, l’alimentation, le transport… Il s’agit dès à présent de produire en masse des services et des produits personnalisés. Qui plus est, ces produits et services sont façonnés par le client lui-même. Afin d’être à l’unisson, vous devez prendre le risque de quitter votre zone de confort.

Plus d’informations ?