Innovation

27 avril 2017

Croître dans un monde complexe : comment faire ?


Guy Wollaert

Stratège de l’innovation, ex-CTO chez Coca-Cola Company

3 conseils
  1. Découvrez le plus de technologies et de nouveaux secteurs possible. Créez un large spectre d’intérêts.

  2. Entourez-vous de personnes qui perçoivent la réalité sous un tout autre point de vue. Construisez un écosystème entre ceux qui pensent de la même façon et ceux qui pensent différemment. Trouvez des liens.

  3. Il incombe au chef de créer une culture d’entreprise permettant aux idées de se développer. Il est permis de se tromper, mais il faut résoudre rapidement les erreurs pour limiter les dégâts.

Le monde devient de plus en plus complexe. Tout est lié et s’influence mutuellement. Tout l’art consiste à se développer dans ce monde difficile à prévoir. Comment gérer cela ?

Il est possible de se développer dans une période disruptive. Mais pas comme on le faisait autrefois. L’avenir est aux entreprises curieuses qui sortent des sentiers battus. Des entreprises où chacun est autorisé à réfléchir et à inspirer, déclare Guy Wollaert, stratège de l’innovation et CTO jusqu’à la mi-2015 chez The Coca-Cola Company. Son message : "Élargissez votre spectre d’intérêts. Entourez-vous de personnes et de partenaires venant des milieux les plus divers. Créez des liens. Laissez tout le monde participer à la réflexion. Et créez les conditions qui stimulent l’innovation".

Voyez l’avenir comme un réservoir de possibilités

Ce qui réussissait autrefois n’est plus garanti pour l’avenir. Et, dans un même temps, chaque résultat économique doit être mis en balance avec l’homme et la planète. "Examinez les glissements dans les comportements des consommateurs, leurs attentes, la technologie, la croissance économique...", dit Guy Wollaert. "Examinez aussi les défis sur le plan géopolitique, du réchauffement climatique, des conflits et de la migration... Partout, une évolution exponentielle émerge, et l’impact et la cohérence réels de tous ces glissements sont difficiles à prévoir. Mais une chose est certaine, l’impact potentiel est majeur".

Si les prédictions deviennent impossibles, que deviennent les plans stratégiques ? "L’imprédictibilité ne signifie pas qu’il est impossible de prévoir les choses, ou qu’on ne les voit pas arriver", dit Guy Wollaert. "Il y a des tendances. D’ici quelques années, chacun dans ce monde sera connecté en ligne avec les autres. Nous le savons, car des entreprises comme Facebook et Google y travaillent d’arrache-pied. Quid si tout le monde est connecté par mobile ? Quid si tous les produits se mettent à communiquer entre eux ? Même les valeurs se déplacent. De nombreuses entreprises sont encore adeptes de la production 100 % standard. Cette personnalisation massive signifie donc un virage à 180 degrés. Que représentent ces glissements pour les possibilités de votre entreprise et pour votre pool de talents ? Laissez tomber les scénarios. Expérimentez. Ceux qui n’élargissent pas leurs horizons et ne posent pas de questions, ne verront pas le clivage arriver et ne survivront pas".

"Si l’on garde une vue étriquée et si l’on ne se pose pas de questions, on ne voit pas le clivage arriver et on ne survivra pas."
Réfléchissez avec d’autres et en dehors du cadre

"Se développer dans un monde exponentiel signifie oser sortir des sentiers battus", dit Guy Wollaert. "Je le sais, rien n’est plus évident. Mais je vois beaucoup de chefs qui continuent à penser en termes de cause à effet, dans leur schéma habituel. Alors qu’il faut élargir ses horizons. Car tout peut être important : tout est en effet connecté. Autrefois, par exemple, la technologie des matériaux ou la biotechnologie n’avait rien à voir avec l’industrie de l’emballage. De nos jours, c’est tout l’inverse. Et demain, on verra probablement un lien avec la technologie en ligne. Soyez donc curieux. Intéressez-vous à autant de domaines possibles. Découvrez le plus possible de technologies et de nouveaux secteurs".

La question est de savoir où s’arrêter et comment choisir, car le temps est limité. "C’est une possibilité", dit Guy Wollaert. "En tant qu’individu isolé, il est impossible de relier tous les points. Élargissez donc votre écosystème de partenaires avec des experts venant de secteurs très éloignés du vôtre. Des experts chargés des technologies les plus diverses, afin d’augmenter les chances de créer des liens et de détecter des notions pertinentes. Attirez des personnes aux parcours les plus divers, d’âges différents et de cultures différentes. Le critère moderne du bon leadership consiste à savoir où se trouvent les réponses : dans une équipe et un contexte où les personnes souhaitent collaborer à développer ensemble de nouvelles choses."

"Intéressez-vous à autant de domaines possibles. Découvrez le plus de technologies et de nouveaux secteurs possible."
Faites des erreurs, mais apprenez vite et limitez les conséquences

Si vous arrivez à sortir des sentiers battus en ayant un esprit ouvert et à créer de nouveaux liens surprenants, cela doit aussi se voir dans votre culture d’entreprise. "Affichez vous-même votre curiosité et montrez qu’il est possible de penser 'out of the box' ", dit Guy Wollaert. "Laissez aux personnes du temps et de l’espace pour suivre leur passion, pour développer leurs propres idées et pour se connecter aux autres. Il arrive aussi à ceux qui adoptent le principe du 'out of the box' de se tromper parfois. Signalez à cet instant que les erreurs sont autorisées. Mais veillez aussi à avoir un système qui détecte rapidement ces dernières et en minimise les conséquences".

Il incombe au chef de créer une culture d’entreprise permettant aux idées de se développer. "La première condition est la transparence", dit Guy Wollaert. "Parlez des choses qui sont bonnes et des choses qui sont mauvaises, remettez-les en question. Présentez une vision claire et veillez à éviter les malentendus. J’ai construit toute ma carrière en posant des questions. Comme CTO de The Coca-Cola Company, je rapportais au CEO. Et les objectifs dont je convenais avec mon CEO, je les plaçais clairement et en toute transparence sur l’Intranet. Les 4.000 collaborateurs de la société pouvaient tous voir à quoi mon bonus était relié. Authenticité, honnêteté et transparence sont des valeurs qui sont très importantes dans ce nouveau contexte".

Résumé

La croissance dans un monde complexe, dangereux et difficile à prévoir est possible. Mais uniquement si nous pensons autrement. Le leadership visionnaire pense en partant d’une vision, de la curiosité, d’un intérêt pour des domaines les plus diversifiés possibles. Un bon chef crée un contexte où les personnes ont envie de collaborer au développement commun de choses. Authenticité, honnêteté et transparence sont des valeurs très importantes et indispensables à cet effet.

Plus d’info ?