Innovation

05 Août 2016

Innover pour survivre

Quel que soit le secteur dans lequel vous êtes actif ou la taille de votre entreprise, l’innovation c’est votre affaire ! Daan Roosegaarde et sa chaise "oui, mais…" vous montrent la voie.

"J’aime faire la comparaison avec la mode. Il y a la haute couture, avec son cortège de robes sublimes qui défilent sur les passerelles parisiennes : elles sont impossibles à porter, ce sont davantage des moyens d’expression. Les connaissances qu’on y accumule reflueront tôt ou tard vers le secteur du prêt-à-porter et les T-shirts que vous et moi allons porter. L’innovation n’est pas exclusive ou exotique, mais peut être la nouvelle norme."

Daan Roosegaarde et son Studio Roosegaarde se profilent clairement dans le segment "haute couture" de l’innovation. Ses autoroutes lumineuses développées en collaboration avec le constructeur de routes Heijmans sont mondialement célèbres, tout comme sa smog free tower qui sera inaugurée cet été à Pékin.

Tout le monde innove

Alors que le Studio Roosegaarde innove sur le fil du rasoir, d’autres entreprises jouent un rôle crucial dans la popularisation de nouvelles idées. Elles doivent rester attentives aux innovations et aux évolutions, analyser ce qu’elles signifient pour elles et les possibilités qu’elles créent. Pour être future-proof, une entreprise doit comprendre que l’époque des améliorations progressives est révolue. "C’est ce que nous avons fait au cours des trente à quarante dernières années, mais c’est fini. Nous en arrivons à un point où ces vieux systèmes ne fonctionnent plus – en termes d’énergie, en termes d’économie –, ce qui impose des changements fondamentaux."

Daan Roosegaarde, un master d’architecture en poche, est autant artiste qu’entrepreneur. "Je cultive le désir de rendre le monde plus beau, plus propre, meilleur, plus intelligent. Ce rêve artistique est intégré dans une grande volonté d’agir, d’entreprendre. Je veux opérer dans l’ici et maintenant, pas être confiné dans un musée avec un petit panneau 'ne pas toucher' ", sourit-il. "Le design, ce n’est pas créer une nouvelle table ou une nouvelle chaise, mais faire quelque chose qui améliore la vie. Parfois dans une approche très poétique, comme avec notre installation Waterlicht. Mais parfois aussi de manière très pratique, comme avec la tour anti-smog."

Audace à long terme

Entrepreneur averti, Daan Roosegaarde veut créer de la valeur pour les gens, analyser ce que veulent vraiment les clients et les consommateurs (désirent-ils acheter de la nourriture ou de la santé ?) et comment il peut le leur offrir. De nombreux chefs d’entreprise sont obnubilés par le court terme : les cash-flows, l’efficacité opérationnelle, les ventes. "Je le comprends, mais d’un autre côté je ne le comprends pas. Une entreprise doit également voir plus loin : où voudrais-je être dans dix, quinze ans ? Une telle attitude exige de l’audace : il faut oser, essayer, commettre des erreurs. Cet exercice est manifestement très difficile pour nous, Européens."

De l’audace, mais surtout aussi de la curiosité et de la créativité. Des qualités qu’il est par ailleurs possible de développer. "Nous avons trop peu conscience que la créativité est notre véritable capital", constate Daan Roosegaarde. "Aux Pays-Bas, nous sommes devenus un pays d’opinions. C’est super, mais qu’en faisons-nous ? Arrêtez de donner en permanence votre opinion et faites une proposition. Nous nous recroquevillons sur nous-mêmes, nous devenons cyniques."

D’où également la chaise "oui, mais…" que le Studio Roosegaarde a développée et qui mérite une place dans chaque entreprise. "C’est une chaise avec un petit module de reconnaissance vocale. Chaque fois que vous dites 'oui, mais c’est trop cher…' ou 'oui, mais c’est trop long…' ou 'oui, mais…', la chaise vous envoie une petite décharge électrique dans le postérieur. Cela nous maintient en éveil."

5 conseils de Daan Roosegaarde aux entrepreneurs :
  • L’innovation la plus ambitieuse d’aujourd’hui sera peut-être la norme de demain. Observez les dernières évolutions et les tendances les plus récentes, et réfléchissez à ce qu’elles signifient pour vos activités.
  • Chaque jour un peu mieux, un peu plus vite, un peu plus efficacement qu’hier : c’est aussi de l’innovation, mais des glissements fondamentaux s’imposent.
  • Comprendre ce que les gens désirent vraiment, ce qui rend la vie plus facile, plus agréable, plus intéressante, plus belle… Tel est l’objectif de l’entrepreneur à long terme.
  • En tant qu’entrepreneur, il faut oser se lancer dans des projets pilotes incertains, avoir l’audace de prendre des risques. Le cynisme du "oui, mais…" doit faire place au désir d’agir.
  • La créativité est le nouveau capital avec lequel nous pouvons faire la différence en Europe. L’avantage ? Il est possible d’apprendre à être créatif.
En savoir plus?

Quels sont les facteurs les plus importants dans le succès des entreprises de rupture ?
Découvrez les réponses de Philippe Bergez, responsable de l’ING FinTech Village.

Philippe Bergez explique la technologie de rupture

Trouvez de l’inspiration lors d’un des nombreux événements que nous organisons ou soutenons ! Plus d’info sur ing.be/businessevents.