Innovation

25 avril 2019

Le big data au service de l'immobilier

Qui dit big data, dit explosion de données non personnalisées générées en si grand nombre qu’il est impossible pour un individu de les analyser par lui-même. Gros plan sur les opportunités qu’ouvre le big data au secteur de l’immobilier.

Big data: un trésor d'informations pour les agents immobiliers et les promoteurs

On distingue essentiellement deux types de données : les informations liées au profil du client et celles relatives au marché immobilier.

Dommage d’ignorer de si précieuses informations quand on connait leur potentiel commercial. Si l’analyse de ces données permet d’avoir des informations sur le profil des acheteurs et l’état du marché, elle permet également de quitter le présent pour anticiper l’avenir. En effet, un tel outil permet de prévoir le comportement du client/prospect, et notamment de déterminer le moment le plus opportun pour le contacter sur la base de son profil. Il permet également d’anticiper l’évolution des prix du marché.

"L'analyse du big data permet également de quitter le présent pour anticiper l'avenir."

Aujourd’hui, un évaluateur combine différentes données par lui-même pour évaluer la valeur d’un bien immobilier. Parmi ces données, on retrouve la localisation, mais aussi les services proposés au voisinage, leur accessibilité, leur complémentarité, etc. Pour autant, une part de subjectivité demeure. L’apparition d’une deuxième épicerie dans le quartier aura-t-elle tendance à faire augmenter la valeur du bien immobilier ou bien à la faire diminuer ? Et si c’est une quatrième épicerie qui ouvre, quel en sera l’impact ? Grâce au big data, on élimine une part de subjectivité. L’évaluateur ne saisit plus les données mais va les affiner. Ainsi, si auparavant il déterminait ces données, il va désormais les exploiter au travers d’un outil d’analyse et en tirer les conclusions nécessaires.

Le big data sur le chantier

Meilleure planification des projets, réduction des coûts, optimisation de l’utilisation des matériaux et technologies durables : telle est la plus-value du big data pour les développeurs et les constructeurs. 

Les dépenses inutiles dans la construction représentent un coût important. Grâce au big data, le développeur est en mesure de les réduire. Il peut mieux gérer les délais (sur la base des données de délivrance des permis de bâtir, coordination des corps de métiers, etc.) et les budgets des projets (coût de la main d’œuvre et des matériaux mis à jour en temps réels). 

Il est également possible d’aller plus loin sur le terrain, sur le chantier proprement dit. En équipant les véhicules et machines de capteurs, et en combinant les données récoltées, il est possible de les géolocaliser, mais aussi de connaitre leur état. Cela permet ainsi de vérifier si un équipement nécessite un entretien immédiat ou un remplacement


Quel chantier n’a pas pris du retard en raison des conditions climatiques ? En croisant les données des effets de la météo sur les chantiers avec les prévisions météorologiques, il est possible d’anticiper et d’établir les plannings sur cette base. Sur les très gros chantiers, cette méthode prédictive pourrait également s’appliquer aux changements économiques ou politiques pouvant affecter les prix des matériaux et le coût du travail.

Enfin, en analysant ces données, il est également possible de déterminer avec une précision optimale quels matériaux durables sont les plus pertinents pour un bâtiment donné, sur la base de sa localisation, des données liées à la météo, du profil des potentiels acheteurs.


Comment exploiter et financer le big data?

Recourir à l’analyse du big data n’est pas chose aisée. Elle nécessite la collecte d’une quantité importante de données, mais aussi les outils et les profils de compétences pour les analyser et les exploiter. Tout cela nécessite de l’investissement et/ou la connaissance de partenaires appropriés. C’est là que votre chargé de relation peut vous mettre en lien avec un Innovation Banker.

L'avis de notre Innovation Banker - Jaime Cuykens

"En tant qu’Innovation Banker, nous cherchons à mettre en commun les activités de nos différents clients afin qu’ils puissent s’apporter une réelle plus-value, grandir ensemble et apprendre ensemble.  

Les start-up disposent souvent de connaissances étendues dans le domaine de l’innovation technologique, qu’elles associent à une culture caractéristique et à une équipe dynamique. Il est important de ne pas les percevoir comme étant éloignées des activités plus traditionnelles mais de voir la complémentarité qu’elles peuvent apporter. 

Les start-up vous montreront à quel point l’innovation peut déstabiliser votre activité traditionnelle et comment vous pouvez structurer la croissance de cette innovation au sein de votre entreprise."

Vous souhaitez investir dans le big data? Vous souhaitez être mis en contact avec une entretprise ou une startup pertinente pour votre activité?

Prenez contact avec votre  interlocuteur ING ou votre Innovation Banker dans votre région.