Innovation

Health Prospecting : comment faire décoller les services partagés ?

Le paysage hospitalier belge se trouve dans une phase de transition vers un degré de collaboration plus important. Comment les réseaux hospitaliers peuvent-ils unir leurs forces et harmoniser l’offre de services ? Quels sont les leviers et les obstacles majeurs pour y parvenir ?

En savoir plus ?

L’après Covid se profile enfin, et les priorités restent nombreuses. Parmi elles, la mise en place effective des réseaux hospitaliers dans leur configuration actée en 2021. Un réseau moyen en Belgique compte 5 hôpitaux, environ 2 250 lits pour desservir une population d’environ 615 000 habitants et génère un chiffre d’affaires moyen de 887 millions d’euros.

Dans le cadre de cette réforme du paysage hospitalier, les hôpitaux doivent collaborer de manière plus structurelle afin de mieux se répartir les activités, de coordonner les soins et de maximiser la valeur apportée à la société et aux patients. Cette collaboration est un véritable enjeu dans la phase de transition et demande un engagement clair voire même un accompagnement ou des incitations financières de la part du gouvernement.

" C’est donc aux réseaux hospitaliers, et plus particulièrement au déploiement des services partagés que cette nouvelle édition de Health Prospecting est consacrée ", Joke Bouckaert, Head of Public Sector & Social Profit d’ING Belgique.

" Nous avons regardé la faisabilité des services partagés et la valeur ajoutée du regroupement de différents services et formulé une série de réflexions qui peuvent alimenter le débat sur la réforme du paysage hospitalier. "