Starters

25 juin 2019

Créer sa propre entreprise : les démarches à effectuer

9 indépendants sur 10 sont satisfaits de leur travail (Statbel), mais leur principale préoccupation est l'administration. Pourtant, il n’y a aucune raison que cela vous empêche d’aller de l’avant : 4 étapes pour une administration en toute fluidité.

1. Devenir indépendant

C’est la première question à vous poser : comment souhaitez-vous exercer votre activité indépendante. Vous pouvez devenir :

  • Indépendant à titre principal : vous vous engagez à fond et choisissez de travailler à 100 % en tant qu'indépendant. Sachez que dans ce cas, vous payerez chaque trimestre au moins 731,33 euros de sécurité sociale.
  • Indépendant à titre complémentaire : vous combinez votre activité indépendante avec un emploi salarié au moins à mi-temps. Cette option vous permet de conserver la couverture sociale de votre activité principale.
Conseil

Faites appel à un comptable, surtout si vous souhaitez devenir indépendant à titre principal. En phase de démarrage, c’est une dépense qui paraît importante, mais à long terme, l’aide d’un comptable vous sera précieuse et vous facilitera la vie. Il vous conseillera également sur le choix du statut juridique de votre entreprise (voir point suivant).

2. Choisir le statut juridique de votre entreprise

Votre société peut prendre différentes formes juridiques.

Par facilité, la plupart des starters optent pour une entreprise individuelle : pas de capital minimum et formalités de démarrage aisées. Cependant, vous assumez vous-même les risques financiers de votre activité et il n'y a pas de distinction entre votre patrimoine personnel et celui de votre entreprise.

Vous pouvez également opter pour une société. Dans ce domaine, de nouvelles règles sont entrées en vigueur depuis le 1er mai 2019 :

  • La plus importante d’entre elles est la disparition de la SPRL désormais remplacée par la SRL. Il n’est plus nécessaire de constituer un capital de départ fixe, il suffit de rassembler un capital initial suffisant pour mener à bien vos activités pendant au moins deux ans. Ce capital peut provenir des ressources propres de l'entreprise ou d'un prêt. Il est indispensable d’établir un plan financier pour évaluer le tout correctement.
  • La société anonyme (SA) continuera d'exister, mais peut désormais être constituée d’une seule personne. Pour ce faire, il est nécessaire de réunir un capital initial d'au moins 61.500 euros.


Conseil

Le plan financier doit être établi suivant un format fixe et doit répondre à certaines exigences légales. Il est donc conseillé d'établir votre plan avec un comptable. Votre plan finalisé sera déposé chez un notaire. 

Pour en savoir plus sur les différents types de sociétés, consultez l’article sur le nouveau code des sociétés. 

3. Ouvrir un compte bancaire distinct

En tant qu'indépendant, vous êtes légalement obligé d'ouvrir un compte bancaire distinct de votre compte privé. Cette disposition permet également de séparer clairement votre activité professionnelle et votre vie privée.

Vous n'utilisez ce compte que pour les transactions liées à votre activité professionnelle. Ce numéro de compte doit être mentionné sur tous vos documents de vente. 

4. Demander votre numéro d'entreprise

L'étape suivante consiste à obtenir votre numéro d'entreprise auprès d’un guichet d'entreprises. Sachez que très souvent, votre secrétariat social vous mettra en contact avec le guichet ou fera la demande pour vous. La liste des guichets d'entreprises accrédités est disponible ici.

Après avoir suivi ces étapes, vous serez prêt sur le plan administratif à réaliser votre rêve. 

Envie de faire rimer entrepreneur avec bonheur ?

Prêt à sauter le pas ?