Starters

14 Novembre 2017

Start-up FinTech, InsurTech ou Cyber Security ? Découvrez le programme Imec.istart

En mars 2017, ING est devenu l’un des partenaires du programme d’accélérateur d’entreprises imec.istart. Ce programme propose aux start-up une aide financière, des ateliers, un coaching personnel, des bureaux et d’autres facilités. Grâce à cet écosystème et à ce réseau de soutien, les start-up peuvent percer et croître plus rapidement. Désormais, Imec.istart propose également un trajet d’accompagnement spécifique aux start-up des secteurs FinTech, InsurTech & Cyber Security.

Pourquoi FinTech, InsurTech & Cyber Security ?
Ces types de programmes nous permettent de proposer un coaching et un accompagnement spécialisés aux entrepreneurs.

Imec.istart propose déjà plusieurs accompagnements spécifiques aux industries, à savoir Logistics & Mobility, Health, Media, Telecom & Entertainment et (Aero)Space. À partir d’aujourd’hui, les start-up peuvent aussi poser leur candidature pour un cinquième marché vertical : FinTech, InsurTech & Cyber Security.

Le terme FinTech recouvre toutes les technologies qui ont le potentiel de perturber le marché financier traditionnel (y compris les paiements mobiles, les virements, les prêts, les collectes de fonds et la gestion de patrimoines). Toutefois, le succès de la technologie financière dépend jusqu’à un certain point de l’avancement dans les secteurs connexes, par exemple les développements dans les technologies des assurances (InsurTech) et les solutions de cybersécurité efficaces. De plus en plus de personnes utilisent les applications et les sites Web pour exécuter leurs opérations financières. Par conséquent, le marché est devenu une cible très attrayante pour les pirates. Pour permettre au secteur FinTech de se développer, la cybersécurité est donc indispensable. Heureusement, la technologie des blockchain, l’intelligence artificielle et la cryptographie peuvent nous aider à relever ce défi.

Sven De Cley, program manager chez imec.istart, explique l’importance des marchés verticaux d’imec.istart : “Petit à petit, la Flandre consolide sa position en tant que hub de start-up en Europe. De plus en plus d’incubateurs et d’accélérateurs éclosent dans notre région, il est donc important que nous arrivions à garder une longueur d’avance chez imec.istart. Avec les accompagements spécifiques aux industries, comme le marché vertical pour les secteurs FinTech, InsurTech & Cyber Security, nous pouvons apporter une véritable valeur ajoutée à nos start-up. Ces types de programmes nous permettent de proposer un coaching et un accompagnement spécialisés aux entrepreneurs. En outre, ils entrent aussi en contact avec un réseau exclusif et spécifique à leur industrie, ce qui augmente encore leurs possibilités de croissance sur le marché.”

FinTech : un marché à haut potentiel
La FinTech a le potentiel de déstabiliser complètement l’industrie financière telle que nous la connaissons.

La FinTech existe depuis quelque temps déjà et est aujourd’hui devenue un marché à croissance rapide et attrayant pour les start-up. Aux États-Unis, la progression de l’industrie FinTech a déjà un peu ralenti, mais le potentiel en Europe reste encore important. En 2016, le nombre d’accords conclus avec des start-up européennes a augmenté de 11 % ; ce qui représente un investissement total de 1,04 milliard d’euros. En outre, la Commission européenne envisage de créer un régime spécial pour soutenir les entreprises FinTech et rendre la région compétitive dans ce nouveau marché prometteur.

“La FinTech a le potentiel de déstabiliser complètement l’industrie financière telle que nous la connaissons. Nous voyons donc émerger une demande de la part de l’industrie pour investir dans des innovations externes. Pour les start-up, la FinTech est un marché prometteur, mais pas nécessairement facile à aborder en tant que non-initié. Le monde financier est défini par une législation et des réglementations complexes. En se lançant dans le marché vertical FinTech, InsurTech & Cyber Security, les start-up ont non seulement accès au réseau de nos partenaires, mais aussi à un accompagnement spécifique à l’industrie. Nous sommes la seule initiative pour start-up en Flandre qui se concentre spécifiquement sur ce secteur”, déclare Kris Mertens, innovation manager chez imec.istart.

Pour le moment, le portefeuille de start-up d’imec.istart compte déjà quatre start-up actives dans le marché FinTech, InsurTech et Cyber Security : Sign2Pay (paiements mobiles sûrs), Yields (suivi automatiques d’algorithmes d’IA), Tengu.io (une plateforme d’automatisation pour les équipes big data) et Cumul.io (visualisation de données). Avec ce nouveau programme, imec.istart veut attirer encore plus de start-up de ce domaine.

ING partage son expertise

En mars 2017, ING est devenu l’un des partenaires d’imec.istart, mais aujourd’hui la banque se lance aussi dans le nouveau marché vertical FinTech, InsurTech & Cyber Security. Stephanie Van Avesaat, innovation driver chez ING, nous explique : “Pour nous, cette décision était évidente. Aussi bien pour soutenir et préparer les jeunes entrepreneurs au marché que pour rester nous-mêmes en phase avec les derniers développements dans notre domaine. Nous croyons fermement en ce type de programmes parce qu’ils exploitent la complémentarité des acteurs existants et des nouveaux entrepreneurs. Les banquiers et les collaborateurs expérimentés d’ING Innovation assisteront les entrepreneurs en leur offrant des conseils et un coaching financiers. Nous mettrons aussi notre réseau à leur disposition lorsque cela se révèlera pertinent.”

Devenez un imec.istarter et démarrez sur les chapeaux de roue !

Vous gérez une start-up innovante et vous êtes à la recherche d'accompagnement ou de financement ?