Grandir

2 Février 2017

Comment bâtir une marque forte ?


Dans un monde ultra-connecté où les concurrents viennent de partout, il n’est pas facile de se faire entendre et de marquer sa différence. La clé est de bien identifier ses clients et de leur faire vivre une expérience totale.

Un monde paradoxal
"Des consommateurs dont le pouvoir a été multiplé par cent."

Le monde d’aujourd’hui est pour le moins paradoxal. Il n’a jamais été aussi facile d’innover. Mais dans le même temps, les marques sont de plus en plus dépendantes des consommateurs dont on estime que le pouvoir a été multiplié par cent. Ce pouvoir, les marques fortes l’utilisent à merveille. Que ce soit Uber, Facebook ou encore Airbnb. Trois sociétés puissantes qui ont en commun, autre grand paradoxe, qu’elles ne possèdent rien. Uber dispose du plus large réseau de taxis sans en avoir aucun. La même réflexion vaut pour Airbnb et les chambres. Facebook est le média le plus large mais ne crée pas de contenu. Cette “ubérisation” est terriblement perturbante pour la concurrence.

Se démarquer

Notre hyper-connectivité nous assomme d’informations. Au point que nous avons de plus en plus de mal à maintenir notre attention. C’est le premier défi des marques. Comment se faire entendre parmi tout ce bruit ? Comment parvenir à capter l’attention des consommateurs, la denrée la plus chère de nos jours ? On estime aujourd’hui qu’une marque ou une info a six ou sept secondes pour convaincre le lecteur/consommateur de poursuivre l’expérience. Dès lors, il ne suffit pas d’avoir une belle marque, un beau produit, un logo aux chouettes couleurs, il faut se démarquer.

Premier moyen de le faire : être simple dans un monde où tout semble se télescoper. Less is more. Peu de produits et donc peu de prix. Le plus bel exemple de simplicité est évidemment Apple. Ou Lidl, qui se classe premier en Belgique en termes de relation entre profitabilité et simplicité.

Créer de l’émotion

Pourquoi les grandes marques sont-elles grandes ? Parce qu’elles ne vendent pas de produits. Elles vendent de l’émotion, de l’expérience. Cette émotion devient la marque, c’est cela qui reste dans la tête du consommateur. Nike ne vend pas des chaussures de jogging mais une expérience totale de course. On n’achète pas une Harley-Davidson, on devient sauvage ! Grande leçon à retenir : ce n’est pas ce que vous dites qui est le plus important mais ce que le client dit.

Créer du contenu

En tant que marque, vous disposez de 4 moments de vérité avec votre consommateur :

  1. La prise de conscience que vous existez.

  2. Le fait qu’il vous considère comme un achat possible.

  3. L’achat en lui-même.

  4. L’expérience de votre produit.


Il est donc essentiel de maîtriser les 4 moments et de proposer du contenu pour ces moments. Un contenu qui vous correspond et qui soit le reflet exact de vos valeurs.

Aujourd’hui, peu d’entrepreneurs disposent de budgets qui leur permettent de faire de l’impact avec de grandes campagnes de publicité. Il faut donc être créatif et utiliser les moyens digitaux pour capter votre audience et lui permettre de s’exprimer avec vous. Facebook, Instagram, les blogs, les newsletters, les concours et le service après-vente rapide et orienté client font partie de ces moyens. Mais le contenu, c’est aussi vos points de vente et l’expérience qu’ils induisent chez le client, l’impression qu’il reçoit de votre marque.

Bien connaître votre client

Bien connaître ses clients est évidemment le b.a.-ba d’une marque pour répondre à leurs attentes et être présent aux 4 moments de vérité. Il est crucial de se poser les bonnes questions : quels sont mes clients ? Quel est mon territoire ? Quels sont mes concurrents ? Quelle est ma différence ? De la réponse à ces questions découlera tout le reste…

En savoir plus ?

Comment établir sa stratégie marketing ?

Découvrez les réponses de Inge Ampe, expert ING

L’importance d’une stratégie marketing réfléchie

Et maintenant ?