Grandir

3 mars 2017

Le vendor leasing d'ING : trois solutions en une

Le terme "vendor leasing" désigne les formules de financement inspirées du leasing et utilisées par les constructeurs, importateurs ou distributeurs de biens d'équipement comme outils de marketing en vue de stimuler leurs ventes. L'expression "programmes de financement des ventes" serait sans doute plus appropriée et en tout cas plus compréhensible. la filiale ING Lease Belgium s'est spécialisée dans cette formule, qui présente certains avantages majeurs pour le vendeur. Découvrez-les dans cet article.

En résumé
  • Le vendor leasing permet à une entreprise de stimuler ses ventes.
  • L'augmentation des ventes conduit à une accélération de la rotation des stocks, tandis que le vendeur peut augmenter son chiffre en offrant des services complémentaires.
  • Le vendeur prend le contrôle du marché de l'occasion.
Le vendor leasing : comment ça marche ?

Le vendor leasing requiert la participation de trois parties :

  1. une société en tant que vendeur,

  2. son client et

  3. ING Lease.


L’option du leasing est proposée directement par le vendeur à son client. ING Lease achète ensuite le bien d'équipement sur la base d'un contrat de cession de location. Le vendeur livre le bien à son client et le client paie la location à ING.

Cette formule est rentable pour le client, qui ne doit pas rechercher un financement. Mais elle est aussi particulièrement intéressante pour le vendeur, car elle comporte trois avantages majeurs.

1er avantage : élargissement de la gamme des services offerts

Grâce au vendor leasing, le vendeur a l'opportunité d'élargir la gamme des services proposés : en plus de réaliser des ventes, le vendeur peut également louer un bien à son client sans être exposé à des risques ou des coûts administratifs supplémentaires. Il utilise un outil en ligne pour obtenir une décision instantanée sur l'obtention d'un financement : son client reçoit ensuite une confirmation immédiate que le financement est accordé. Grâce à cette solution, le vendeur peut stimuler ses ventes, car son client ne perd pas de temps à attendre une décision. Cette décision est généralement positive, car le leasing permet de répartir le coût financier de l'investissement sur la vie économique du bien. Cela signifie également que la valeur résiduelle du bien à la fin du contrat sera prise en compte.

En plus de la location, le vendeur peut également inclure des services supplémentaires dans les mensualités du client, comme l'entretien. Cela lui permet d'augmenter son chiffre d'affaires tout en stabilisant, dans le même temps, sa trésorerie grâce à l'acquisition de revenus plus récurrents.

2e avantage : impact positif sur le bilan

Avantage supplémentaire pour le client : il n'est pas nécessaire d'inscrire le bien à l'actif du bilan de l'entreprise ou de l'inscrire au passif. Le bien est comptabilisé en charges dans le compte de profits et pertes. Mais le vendor leasing exerce également un impact positif sur le bilan du vendeur. En fait, la transaction est enregistrée dans les comptes comme une vente et non comme un contrat de leasing, car ING est l'acheteur réel du bien.

Des ventes plus rapides signifient que les niveaux de stock sont beaucoup plus bas pour le vendeur ou ses concessionnaires, de sorte que le bilan comporte moins de capitaux "immobilisés" en attendant la conclusion d'une vente. D'un autre côté, les ressources supplémentaires ainsi libérées peuvent être canalisées vers de nouveaux investissements stratégiques.

3e avantage : créer et contrôler le marché de l'occasion

À la fin de la période de location, le vendeur récupère généralement le bien. En d'autres termes, il prend le contrôle du marché de l'occasion, car il devient un vendeur important - voire le seul vendeur. Le vendeur peut alors avoir un meilleur contrôle des prix du marché en vigueur dans ce domaine. En outre, les contrats d'entretien apportent également une valeur ajoutée, ce qui augmente le prix de revente sur le marché de l'occasion.

Un choix flexible

Le vendeur peut travailler avec son client de trois façons possibles  :

  • avec des contrats d'ING : dès le premier jour, ING Lease prend en charge l'ensemble de la facturation et du recouvrement.
  • en utilisant son propre contrat de location : le contrat est alors transféré à ING Lease, qui achète le bien et prend en charge la facturation et la tarification.
  • à l’aide d’une formule personnalisée sophistiquée : le vendeur établit ses propres contrats et se charge lui-même de la facturation et de la tarification. Avantage : sa relation avec ING Lease reste inconnue de son client et il conserve le contrôle complet de tous les contrats.
En savoir plus ?

Découvrez la success story du développeur immobilier logistique WDP. Lire plus >