Gérer votre capital

31 mars 2016

Qu’est-ce qu’un fonds mixte ?

On retrouve des fonds qui investissent dans un seul type de produit financier, comme les fonds d’actions ou les fonds d’obligations. Mais il existe aussi des fonds "mixtes" qui, comme leur nom l’indique, répartissent leurs avoirs dans différentes catégories d’actifs.

Quels sont les différents types de fonds mixtes ?

Il existe 2 types de fonds mixtes : les fonds "classiques" et les fonds "flexibles".

De manière générale, le gestionnaire d’un fonds dit "classique" établit une politique d’investissement prévoyant une répartition fixe entre actions et obligations. Dans cette même catégorie, on distingue 3 types de fonds : les fonds défensifs, les fonds neutres et les fonds dynamiques (qui comporte une proportion d’actions fixe la plus élevée).

Le pourcentage investi en actions dans un fonds "flexible" peut quant à lui fluctuer librement. Cette flexibilité permet au fonds d’ajuster sa composition en fonction du comportement du marché. Lorsque les marchés évoluent favorablement et de manière stable, les fonds mixtes flexibles ont la possibilité de capter une partie de cette hausse, grâce à leur exposition aux actions. Lorsque les marchés connaissent une période de turbulence, les fonds mixtes "flexibles" ont la possibilité de limiter leur exposition aux risques, voire de sortir complètement des marchés d’actions.

Quels sont les principaux avantages et risques des fonds mixtes ?

L’atout majeur des fonds mixtes réside dans le fait qu’ils sont moins risqués que les fonds d’actions "purs". Ils permettent aussi aux investisseurs de profiter de la bonne performance des marchés tout en prenant un risque plus limité. En règle générale, en cas de correction boursière, ce type de fonds montre davantage de résistance qu’un fonds composé à 100 % d’actions. Pourquoi ? Car les fonds mixtes sont également investis en obligations et/ou en liquidités. Mais a contrario, ils ne permettent pas de profiter entièrement de la hausse des cours à l’instar des fonds entièrement investis en actions.

Si on parle de risque limité, cela ne signifie pas pour autant que ces fonds ne comportent aucun risque. Il n’y a, en effet, aucune garantie de capital sur ce type de fonds.

De plus, un fonds mixte offre généralement aux investisseurs tant une diversification en termes d’actifs qu’une diversification en termes géographiques et sectoriels. Ces fonds investissent, la plupart du temps, au niveau mondial. Ceci a pour effet de réduire le risque du portefeuille et de montrer une meilleure résilience en cas de baisse des marchés.