Innovation

13 juin 2017

Z-plus réunit les innovations dans les soins à domicile


Erwin Devriendt

Directeur Général Solidariteit voor het Gezin vzw

Deux grands acteurs des soins à domicile ont pris l’initiative de fonder Z-plus : une plateforme qui réunit les technologies innovantes dans le secteur des soins de santé. Z-plus veut soutenir les prestataires de soins dans leurs choix.

Dans le secteur des soins de santé, l’évolution vers la numérisation est en cours depuis un certain temps déjà. Des entreprises high-tech belges comme Imec et Fifthplay développent depuis de nombreuses années des technologies comme des capteurs à même de mesurer le taux de glycémie et la tension, ou des wearables pour assurer un suivi à leur domicile des seniors ou des personnes dépendantes.

L’offre dans le secteur des soins de santé est tellement grande que Thuishulp vzw (le service de soins à domicile de la Socialistische Mutualiteit) et Solidariteit voor het Gezin ont fondé, avec les services de soins à domicile Sovervlag et Thuisverzorging in Solidariteit, Z-plus afin de mettre à disposition de nouvelles technologies dans le secteur des soins à domicile.

Tout sur Z-plus

  • Z-plus veut donner la possibilité à tout le monde de rester chez soi le plus longtemps possible avec la plus grande autonomie possible.
  • La plateforme a une fonction de dispatching et de support.
  • Z-plus s’adresse aux maisons de repos et de soins, aux cabinets médicaux, aux résidences assistées, aux CPAS et aux mutuelles.

Les soins à domicile évoluent
“Les partenaires de Z-plus ont remarqué indépendamment les uns des autres que répondre à l’importante demande de soins à domicile posait problème.”

"Nous vivons dans une économie non-stop où les patients doivent pouvoir bénéficier 24 heures sur 24 de l’intervention de professionnels", explique Erwin Devriendt, Directeur Général de Solidariteit voor het Gezin. "Nous constatons en outre qu’il faut encore optimaliser l’organisation de la numérisation des soins. Et de nouvelles innovations numériques peuvent encore aussi être implémentées."

"Les partenaires de Z-plus ont remarqué indépendamment les uns des autres que répondre à l’importante demande de soins à domicile posait problème", ajoute Karin Van Mossevelde, Directrice Santé aux Socialistische Mutualiteiten. "Les gens restent chez eux plus longtemps et sont plus nombreux à le faire, prennent de l’âge et font face à une problématique de soins plus complexe. Ils attendent souvent plus longtemps avant d’aller dans une maison de repos et de soins ou quittent plus vite l’hôpital. Il est en outre de plus en plus difficile de trouver du personnel ayant des compétences spécifiques."

Une coopérative pluraliste

C’est la raison pour laquelle ces quatre acteurs des soins à domicile ont lancé en mars 2017 Z-plus. La « centrale des soins de l’avenir » est une coopérative pluraliste qui est aussi ouverte à de nouveaux actionnaires. « Peu d’organismes de soins à domicile sont familiarisés avec ces nouvelles technologies. Pour les soutenir, nous voulions démarrer cette initiative proactive qui dépasse les clivages, afin de permettre une élaboration professionnelle des soins sur mesure », précise Erwin Devriendt.

En quoi consiste précisément Z-plus? La plateforme réunit de nombreuses technologies innovantes dans les soins de santé, se charge de l’organisation et du dispatching des possibilités et soutient les groupes cibles. Pour l’instant, cette initiative se profile comme une centrale d’alarme joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, mais à plus long terme elle veut proposer des services comme les soins à distance, la télésurveillance et même la prévention des chutes et des détecteurs de fugue.

Télésurveillance et prévention des chutes
“ Avec notre centrale de soins, nous offrons la garantie qu’à tout moment de la journée un prestataire de soins peut passer.”

"Une des choses que nous avons remarquées lors de l’analyse des forces-faiblesses est que la proximité des membres de la famille n’est plus aussi évidente. Les centrales d’alarme classiques, où trois personnes faisant partie de l’entourage direct sont appelées en cas de problème avec la personne âgée ou dépendante, ne fonctionnent dès lors plus toujours. Avec notre centrale de soins, nous offrons la garantie qu’à tout moment de la journée un prestataire de soins peut passer", explique Karin Van Mossevelde.

"À partir de l’année prochaine, nous voulons déployer un modèle numérique dans le cadre duquel nous pouvons relier des équipements high-tech à l’environnement personnel du patient, via une application ou une tablette par exemple", ajoute Erwin Devriendt. "Via l’utilisation de détecteurs intelligents, de wearables et de la télésurveillance, nous pouvons offrir un suivi médical parfait au patient. Bien entendu, le but n’est pas de marcher sur les plates-bandes du médecin, nous ne ferons qu’envoyer le patient chez lui."

Les soins à distance font aussi partie des objectifs du business plan, qui a été étalé sur trois ans. "Dans le cadre des soins à distance, vous êtes connecté à une personne via un PC ou une tablette et un certain nombre de prestations de services peut s’effectuer numériquement. Nous pensons par exemple à une fonction de bonjour", précise Karin Van Mossevelde. "Les personnes sont appelées une ou deux fois par jour afin de leur demander comment elles ont dormi, quel est leur planning pour la journée... Vous pouvez alors intervenir si une personne vous dit qu’elle n’a pas encore bu ou mangé ce jour-là."

Rester chez elles plus longtemps

"Nous voulons souligner que via notre vaste support de soins nous donnons aux personnes l’assurance qu’elles peuvent rester chez elles plus longtemps", explique Erwin Devriendt. "Comme elles ne doivent pas aller à l’hôpital, cela peut constituer une réduction des coûts. De plus, nous pouvons travailler de façon préventive, ce qui peut permettre d’éviter des opérations chères."

Plus d’info ?

Vous évoluez dans le secteur des soins de santé ? Nos Relationship Managers et National Managers vous aident à relever tous les défis auxquels vous êtes confronté(e).