ECONOMIE

19 mai 2017

Une société sans cash ? La majorité des Belges ne le souhaite pas


Les avancées technologiques récentes favorisent petit à petit l'abandon de la monnaie. Une société sans cash a des avantages certains, comme de faciliter la lutte contre l'économie souterraine. Mais à l'inverse, il faut tenir compte des risques émergents comme la cybercriminalité.

Ce regain d’intérêt est vérifié sur la scène internationale (efforts en Inde pour démonétiser certains billets) et sur la scène nationale (paiement sans contact). Seulement, entre proposer des systèmes de paiement alternatifs et forcer un abandon pur et simple de la monnaie fiduciaire, il reste un pas important. Selon l'ING International Survey, un sondage mené pour ING par IPSOS, le recours aux paiements électroniques est plus marqué en Belgique que dans d’autres pays tels que l’Allemagne. Mais, le recours au cash reste central puisque près de 6 Belges sur 10 affirment qu’ils ne souhaitent pas virer vers une économie sans espèce.

Que faut-il retenir ?
  • Les Belges ont en moyenne 50 euros en poche et 59 % d’entre eux affirment avoir effectué un paiement en espèce durant les dernières 48 heures.

  • Pour des paiements supérieurs à 100 euros, les Belges sont parmi les moins nombreux à utiliser du cash.

  • L’économie souterraine est assez étendue en Belgique et donc les bénéfices de la monnaie électronique restent importants.

Lisez l’étude complète pour découvrir les dernières tendances.

En savoir plus ?