Checklist accommodation

Regardez la vidéo 

Habiter en kot : prêt pour la grande aventure ?

 Vous envisagez de prendre un kot ? Liberté, indépendance, sorties imprévues : vous savez déjà que vous allez adorer ! Mais avant de foncer, pesez quand même le pour et le contre. Pour vous y aider, voici notre check-list de l’apprenti koteur en 7 points.


L’indépendance, vous aimez ?

L’indépendance, on en rêve tous… Mais l’avez-vous déjà testée ? Car tout assumer seul, c’est parfois moins drôle que ce que vous imaginiez.

Disposez-vous d'un budget loyer suffisant ?

Selon que vous choisirez un kot ou un bel appartement, il vous en coûtera chaque mois entre 200 et 800 euros. En moyenne, l’étudiant belge paye un loyer mensuel de 368 euros. Et pour éviter les oublis, prévoyez un ordre permanent pour ce loyer.

Avez-vous listé toutes les charges ?

Le point commun entre l’énergie, l’eau, internet, votre GSM, votre garantie locative bloquée sur un compte ou les assurances ? Il s’agit de frais à intégrer dans votre budget "kot".

Vos parents sont-ils prêts à vous aider ?

Un kot, ça coûte ! Heureusement, les parents sont souvent là pour financer le logement de leur enfant. En Belgique, ils sont 88 %* à le faire.

Votre vie en commun, partage des frais compris ?

Avez-vous déjà choisi vos colocataires ?  Organisez-vous pour réduire certains frais en les partageant : internet, nourriture, équipements… Un compte commun pourra d’ailleurs vous aider à gérer ces dépenses communes. 

Prêt à travailler pour ajuster votre budget ?

Vous l’avez calculé et recalculé, mais rien n’y fait : votre budget kot est trop court. Voici une excellente raison de puiser dans votre épargne. Autre solution : vous lancer comme jobiste… pour autant que vous en ayez l’envie et le temps !

Et surtout n’oubliez pas de …

  • Lire attentivement votre contrat de bail et votre état des lieux d’entrée avant de les signer.
  • Transférer si nécessaire les compteurs d’énergie et d’eau à votre nom.
  • Assurer votre kot, et si vous le souhaitez son contenu.
  • Vous faire éventuellement domicilier dans la commune de votre kot.

*Enquête menée par InSites Consulting pour le compte d’ING Belgique, 2013.

A lire aussi :