living-at-home

Regardez la vidéo 

Habiter chez vos parents : la belle vie qu'il faudra quitter un jour ?

Vous entamez des études ou vous venez de décrocher votre premier job ? Une question se pose : allez-vous rester bien au chaud au creux du nid familial ou voler de vos propres ailes ?
Bien sûr, la première solution présente bien des avantages. Mais rester à la maison jusqu'à 35 ans et jouer les "Tanguy" n'est pas raisonnable, car il faudra bien partir un jour. Le tout est de choisir le meilleur moment.


Loyer ou loisirs ?

En vivant chez vos parents, vous évitez  de consacrer la quasi-totalité de votre
argent à un logement. Car pour un jeune sans gros moyens, 65% du budget mensuel peut disparaître dans le loyer. Et certaines dépenses "shopping" ou "sorties" deviennent donc du luxe.  

Le saviez-vous ? Un étudiant sur deux qui reste chez ses parents prend cette décision avec une idée derrière la tête : épargner pour plus tard ! Un avenir qui passe par acheter ou louer un logement. Tout est une question de timing...

Logez dans le "3 étoiles" le moins cher du marché

L'hôtel "Maman" est bien pratique : vous y êtes logé, nourri et blanchi à l'œil. Dans
le cocon familial, vous pouvez vous consacrer à fond à vos études ou à votre carrière. Prendre un kot, c’est un peu moins confortable : vous devrez assumer les repas, la lessive et… les coups de  mou. Mais c’est aussi une expérience enrichissante. Et vous y gagnerez des amis pour la vie !

Un premier salaire ? Réfléchissez aux conséquences

Vous avez fini vos études et vous avez décroché un premier job ? Votre salaire peut parfois priver vos parents de certains revenus. Les allocations familiales, par exemple. Il serait donc logique que vous contribuiez aussi au budget familial… ce qui vous permettra en prime d’apprendre à gérer votre argent.  

Rester dans le cocon familial n’est qu’une des options possibles. Est-ce le bon moment pour prendre un kot ? Pour choisir en connaissance de cause, consultez notre check-list.



A lire aussi :