Logement

10 règles pour un budget immobilier

Un projet immobilier est par nature un projet sur le long terme. Votre budget doit donc lui aussi tenir la route sur le long terme. Mieux vaut donc prendre le temps d’établir un budget raisonnable qui ne vous oblige pas à trop de sacrifices financiers. Nos 10 règles d’or vous y aident !

1. Identifiez vos moyens financiers

Évaluez vos moyens financiers (épargne, investissements, aide de vos parents…) et décidez de la part que vous souhaitez consacrer à votre projet immobilier. Votre apport de départ est limité ? Ne faites pas une croix sur votre projet. Votre interlocuteur ING pourra vous conseiller la meilleure formule.


2. Définissez votre capacité d’emprunt

Déterminez le montant que vous êtes en mesure de consacrer chaque mois au remboursement de votre emprunt en tenant compte de vos revenus et dépenses. Aujourd’hui, mais aussi plus tard en fonction de l’évolution de votre situation professionnelle ou familiale.


3. Tenez compte des frais qui s’ajoutent au prix de votre achat

Le coût de votre projet immobilier ne se limite pas au prix d’achat de votre bien. N’oubliez pas de tenir compte des différents frais liés à votre achat : frais de notaire, frais bancaires, expertise, éventuels travaux à prévoir…


4. Calculez le montant de vos mensualités

Avec notre simulateur, vous pouvez vous faire une idée du montant à rembourser chaque mois en fonction de nos différentes formules de crédit. Selon la formule que vous choisirez, votre mensualité pourra être fixe ou variable.


5. Intégrez les éventuels travaux d’aménagement dans votre budget

Vous prévoyez dès maintenant des travaux pour aménager votre bien ? Vous pouvez inclure ce coût dans le crédit hypothécaire ou financer ces travaux avec vos fonds propres.


6. Pensez aux frais annexes

En devenant propriétaire, vous devrez assumer des frais tels que les charges récurrentes, l’entretien du logement, la décoration, les réparations, les taxes communales, le précompte immobilier… Mieux vaut en tenir compte dès maintenant, pour y faire face plus facilement !


7. Renseignez-vous sur les avantages fiscaux

Dans certaines conditions, votre crédit hypothécaire vous donnera droit à certains avantages fiscaux. Ces avantages varient en fonction de la situation personnelle de chacun. Ils doivent donc être examinés au cas par cas.


8. N’oubliez pas les éventuelles aides publiques

Selon la région où vous vous installerez, vous pourrez peut-être bénéficier de primes ou d’interventions financières pour la construction, la rénovation ou l’achat de votre habitation.


9. Protégez votre projet immobilier

Votre famille et votre projet vous tiennent à cœur, mieux vaut donc les protéger au mieux. Sachez que 2 assurances sont indispensables pour votre tranquillité : l’assurance solde restant dû et l’assurance incendie. Tenez compte de ces primes dans votre budget. Profitez aussi de l’assurance gratuite contre la perte de revenus offerte par la Région wallonne et la Région flamande.


10. Prévoyez une réserve

Pour éviter de mettre trop à mal votre équilibre financier en cas de coup dur, prévoyez une réserve, généralement l’équivalent de 6 mensualités de votre crédit hypothécaire. En cas de difficultés plus sérieuses, n’hésitez pas à en discuter le plus tôt possible avec un conseiller ING.


Mon budget est prêt ! Et maintenant ?

Il vous reste à trouver le crédit adapté à votre situation personnelle : durée, taux fixe, taux variable… Découvrez nos différentes formules de crédit et calculez ce que votre crédit vous coûtera.

Trouver mon crédit