Loisirs

15 mars 2017

Réalisez tous vos projets grâce au prêt à tempérament

Vous voulez vous offrir une nouvelle TV ? Remplacer votre machine à laver ? Faire un long voyage en famille ou organiser le mariage de vos rêves ? Vous pouvez financer ces projets sans toucher à votre réserve d’argent grâce à un prêt à tempérament. Nous vous expliquons ici de quoi il s’agit et sous quelles formes il se présente.

Les avantages du prêt à tempérament:
  • Demande facile
  • Taux d’intérêt fixe
  • Durée de remboursement et montant emprunté à choisir en fonction de vos besoins et de vos capacités financières
Qu’est-ce que le prêt à tempérament ?

Un prêt à tempérament, également appelé prêt personnel, vous permet de soutenir vos projets divers. Il peut vous être utile si vous êtes confronté à des imprévus qui nécessitent des liquidités supplémentaires ou que vous avez besoin de faire des dépenses que votre budget ne peut pas couvrir. Un prêt personnel vous permet de faire face à ces situations sans toucher à votre réserve d’argent .

Un prêt personnel est défini par 3 éléments :
  • le montant emprunté : les montants proposés pour ce genre de crédit commencent relativement bas (dès 2.000 euros) et peuvent dépasser les 100.000 €, en fonction de votre capacité de remboursement.
  • la durée de remboursement : elle est fixée au moment de la conclusion du contrat de crédit et dépend du montant emprunté. Elle dépend également de ce que votre banque autorise, dans les limites de la réglementation.
  • le taux d’intérêt appliqué au montant emprunté : il est fixe, de même que vos mensualités. Vous savez donc exactement combien vous devez rembourser tout au long de votre contrat. Pas de surprises, vous restez maître de votre budget.
Bon à savoir : distinction entre prêt personnel (non affecté) et prêt affecté

L’utilisation des fonds doit être mentionnée dans les deux cas, mais dans le cas d’un prêt affecté, il est obligatoire de fournir une facture ou un devis. C’est le cas par exemple pour un prêt voiture ou un prêt rénovation.


Les taux d’intérêt liés à un prêt non affecté sont souvent avantageux : ils ne sont pas aussi bas que ceux des prêts affectés (par exemple un crédit auto ou rénovation), mais sont généralement bien plus faibles que ceux des lignes de crédit.

Obligations et droits

Comme dans tout contrat qui vous lie juridiquement, vous avez des obligations et des droits dans le cadre d’un prêt à tempérament.

Obligations

Lors de votre demande de prêt, vous devez communiquer au prêteur de manière honnête vos informations financières et l’objet de votre emprunt. Pendant toute la durée du contrat de crédit, vous devez effectuer vos remboursements selon les termes convenus.

Bon à savoir :

Depuis 2003 en Belgique, pour lutter contre le surendettement, tous les contrats de prêt sont enregistrés auprès de la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) de la Banque Nationale de Belgique.


Droits

En tant que consommateur, vous avez tout d’abord un droit au conseil de la part du prêteur. Après analyse de votre situation financière et de votre projet, ce dernier doit vous aider à déterminer le type de crédit qui vous correspond le mieux (prêt affecté ou non, réserve d’argent, etc.), ainsi que le montant à emprunter.

Vous avez également droit à une information complète et détaillée avant de vous engager. Concrètement, cela implique plusieurs choses.

  • Le prêteur doit vous remettre le formulaire SECCI que vous pouvez reprendre avec vous pour l’étudier ou pour le comparer avec des offres d’autres prêteurs. Ce formulaire a un but d’information. Il reprend les caractéristiques clés, à savoir le taux d’intérêt, la durée et le montant des mensualités. Vous ne devez par contre pas signer ce document et il ne vous engage pas à contracter un crédit par la suite.
  • Sur votre demande, le prêteur doit également vous fournir le projet de contrat, en vous expliquant tous les éléments qu’il contient. À la suite de cet échange, vous devez clairement comprendre quel type de crédit vous contractez, le plan de remboursement et les conséquences d’un défaut de paiement.

Une fois que vous avez signé le contrat, vous avez un droit de rétractation de 14 jours à dater de la signature.

Quand la somme est finalement mise à votre disposition, vous pouvez à tout moment décider de la rembourser de manière anticipée. Le prêteur peut cependant vous réclamer des pénalités de remploi, dont les montants sont régulés et plafonnés.

Et maintenant ?

Article écrit en collaboration avec TopCompare.be.