Famille

18 novembre 2019

Un joyeux Noël… pour votre portefeuille ?

De la dinde au saumon, en passant par les cadeaux et les bougies, chaque année, nous déboursons des sommes folles pour Noël. Mais combien exactement ? Et comment garder son budget de Noël sous contrôle ?

Il ressort d’une étude du cabinet de consulting Deloitte qu’en 2018, les ménages belges disposaient d’un budget moyen pour Noël de 441 euros, soit légèrement moins que la moyenne européenne de 456 euros. En guise de référence, les extrêmes parmi nos voisins étaient le Royaume-Uni, avec plus de 600 euros, et les Pays-Bas, avec moins de 400 euros. 

Le budget que nous dépensons à Noël varie d’une année à l’autre. Nos perspectives économiques jouent en l’occurrence un rôle important. Lorsque la situation économique est morose, nous sommes moins enclins à ouvrir notre portefeuille. Toutefois, malgré ces hauts et ces bas intermittents, on note une tendance claire à long terme en Belgique, à savoir que nous dépensons de moins en moins pour Noël. Ainsi, en 2009, le budget de Noël était encore de 590 euros, soit 149 euros de plus qu’en 2018. 

À quoi consacrons-nous notre budget de Noël ?

La majeure partie du budget de Noël est consacrée aux cadeaux (194 euros), puis à la nourriture et aux boissons (150 euros), aux transports (60 euros) et aux activités sociales (37 euros).[1]

Que trouve-t-on sous le sapin ?

Vous êtes à court d’idées cadeaux cette année ? Sachez qu’une « petite enveloppe » fera l’affaire ! Traditionnellement, les Belges préfèrent trouver de l’argent sous le sapin. En Belgique, 44 % des hommes et 53 % des femmes reconnaissent souhaiter recevoir de l’argent pour Noël. Toutefois, les cadeaux les plus fréquents sont les livres et les bons d’achat, les espèces arrivant en troisième position « seulement ».

Quelques conseils pour garder vos dépenses de Noël sous contrôle

  • Établissez votre budget de Noël en répartissant les coûts pour les repas et les boissons, les décorations, les cadeaux (par personne) et les extras.
  • En quête de cadeaux ? N’attendez pas jusqu’en décembre. En effet, plus le temps presse, plus vous risquez de faire des achats impulsifs. Par exemple, vous pouvez déjà faire de bonnes affaires lors du Black Friday. Et (l’année prochaine) pourquoi ne pas déjà profiter des soldes d’été ? Effectuer ses achats de Noël en temps opportun, cela signifie également moins de cohue dans les commerces et moins de stress en décembre.
  • De nombreuses boutiques en ligne vous permettent d’acheter à crédit. Cela peut sembler intéressant, mais il s’agit souvent de prêts très coûteux.
  • N’achetez pas de cadeau pour tout le monde, mais appliquez la méthode du « Secret Santa ». Laissez une « main innocente » déterminer qui achètera pour qui et fixez le coût moyen du cadeau.
  • Déchargez-vous de l’obligation « Je t’offre un cadeau donc tu dois aussi m’en offrir un ». Outre les cadeaux destinés à la famille et aux amis proches, il arrive parfois que l’on offre un cadeau à ses collègues, sa belle-famille, ses connaissances ou ses amis éloignés. Le problème est que recevoir un cadeau de Noël, cela induit également l’obligation d’en offrir un en retour. Tentez d’en parler. Ou accordez-vous éventuellement sur une limite de prix.
  • Les magasins de seconde main regorgent de décorations de Noël. Vous y trouverez de nombreuses décorations, sans toutefois devoir vous ruiner. Et si vous recherchez des décorations de Noël, pourquoi ne pas envisager un échange avec un(e) ami(e) ? Vous bénéficierez ainsi tous deux de quelque chose de nouveau, sans devoir vous ruer dans les magasins. Vous pouvez aussi vous rendre en forêt et décorer votre maison de branches, pommes de pin et autres plantes à feuilles persistantes. C’est parfait pour agrémenter quelques vieux vases. Quelques bougies chauffe-plats et l’ambiance sera garantie.
  • Vous recevez toute la famille pour le repas du réveillon de Noël ? Rompez avec la tradition et demandez à chaque convive d’y contribuer. Chargez les grands-parents de prendre le dessert, votre frère et votre belle-sœur d’apporter l’entrée, et les enfants de réaliser les amuse-bouches, par exemple.

Tenez votre budget à l'œil, où et quand vous le désirez