Loisirs

Vélo électrique : rapide, sûr et financièrement intéressant

Le vélo électrique est plus populaire que jamais ! Mais est-il accessible à tous ? Vous avez encore des doutes par rapport au budget nécessaire ? Découvrez ici quelques astuces pour faire des économies sur l’achat d’un vélo électrique.

La popularité du vélo électrique est en augmentation constante. Un grand nombre d’usagers a pris conscience des bénéfices de la bicyclette pour se rendre au travail. Qu’il soit électrique ou non, l’engouement pour le vélo s’explique facilement : il permet d’éviter les transports en commun bondés et le stress des embouteillages. Il favorise aussi l’épanouissement physique et mental.

Se rendre au travail à vélo est non seulement excellent pour la condition physique, mais également pour le portefeuille. Un vélo à assistance électrique représente certes un investissement important, mais il se révèle rapidement rentable. Combien coûte un vélo électrique ? Comment éviter de payer trop cher ? Comment en financer l’achat ? On vous dit tout.

Choisissez un modèle correspondant à vos besoins

On trouve des vélos électriques sous toutes les formes et dans toutes les tailles. Et le prix, aussi, peut fortement varier. Le prix d’un vélo électrique standard varie de 800 à 6 000 euros. Pour un speed pedelec, comptez entre 3 000 et 10 000 euros. Pour un vélo cargo moyen de gamme, prévoyez environ 3 800 euros. Certes, ces montants peuvent sembler élevés, mais pour éviter des frais superflus, vous devez surtout savoir ce dont vous avez vraiment besoin. Vous serez ensuite prêt·e à partir à la recherche d’un vélo électrique sur mesure sans avoir à débourser de l’argent pour des options dont vous ne vous servirez pas.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est le modèle le mieux adapté à mon trajet domicile/lieu de travail ?
  • Vers quel type dois-je m’orienter (vélo électrique, vélo motorisé, speed pedelec) ?
  • Ai-je réellement besoin des derniers gadgets à la mode (que je n’utiliserai probablement jamais) ?
  • Une autonomie de 200 kilomètres peut paraître attrayante, mais ai-je l’intention de parcourir de telles distances ?

Un financement malin grâce à l’indemnité vélo et au crédit

Avec ces quelques astuces, votre achat se révélera rapidement rentable.

  • De plus en plus d’employeurs mettent en œuvre une politique de bien-être au profit de leur personnel. Ils récompensent les salariés qui se déplacent à vélo en leur octroyant une indemnité vélo de 0,24 euro par kilomètre parcouru et, de surcroît, exonérée de charges fiscales et sociales. Cette indemnité couvre les déplacements domicile/lieu de travail, ainsi que les déplacements professionnels. Renseignez-vous auprès de votre employeur.
  • Vous avez aujourd’hui la possibilité via votre banque de contracter un crédit intéressant spécialement prévu pour financer des achats écologiques comme un vélo électrique. Ces crédits ont une durée courte et sont assortis d’un taux d’intérêt faible.

Exemple pratique :

Supposons que la distance entre votre domicile et votre lieu de travail s’élève aller-retour à 30 km. Votre employeur vous octroie une indemnité vélo de 0, 24 €/km. Pour acheter votre vélo, vous contractez un crédit sur 2 ans, d’un montant de 2 500 euros à un taux TAEG de 2.75 % (Crédit Vélo ING). Voici à combien s'élèvent les coûts et les bénéfices après un an :

  • Vous recevez une indemnité de 0,24 € X 30 km, soit 7.2 € par jour. À supposer que vous vous rendiez 200 jours par an au travail à vélo, cela revient à 1 440 €.
  • Le remboursement de votre crédit s’élève, lui, à 107,14 € par mois, soit à 1 285,86 € par an.

En l’occurrence, votre mensualité est inférieure au montant de l’indemnité mensuelle que vous recevez. Vous payez chaque mois 107.14 €, mais percevez en moyenne 120 €. Cela signifie qu’il ne vous faudra même pas deux ans pour récupérer votre investissement et rembourser votre crédit. Sans compter que vous délaisserez votre voiture au profit de votre vélo pendant votre temps libre, ce qui vous fera des économies supplémentaires.

Comment faire le meilleur achat ?

Depuis plusieurs années, l’engouement pour le vélo électrique ne cesse d’augmenter. Le marché s’est donc étoffé et offre davantage de choix. Une situation qui fait jouer la concurrence au profit des clients.

Voici quelques conseils pratiques pour un achat malin :

  • Soutenez le commerce local en vous rendant chez un revendeur près de chez vous et profitez des promotions intéressantes.
  • Faites la chasse aux promotions et, au besoin, différez votre achat en vue d’une action intéressante.
  • Ne vous précipitez pas sur le tout dernier modèle en vitrine. Le modèle de l’année précédente présentera pratiquement les mêmes caractéristiques, mais coûtera probablement beaucoup moins cher.
  • Achetez un vélo électrique d’occasion dont vous pouvez remplacer la batterie.
  • Remplacez votre (deuxième) voiture et réalisez immédiatement de substantielles économies d’impôt, de contrôle et de stationnement.

Convaincu·e par le vélo électrique ?