Une fille avec un casque de vélo
Loisirs

18 Mai 2018

4 conseils pour protéger votre vélo (électrique) contre les dégâts et le vol

Les ventes de vélos électriques se multiplient, et avec elles les risques de vol et d’accident. Fort heureusement, avec un peu de bon sens et les outils adéquats, vous serez parfaitement en mesure de protéger votre vélo.

Conseil n° 1 : Prenez soin de votre vélo

Efforcez-vous de prendre les précautions qui s’imposent et utilisez votre vélo (électrique) « en bon père de famille ». Vous limiterez ainsi fortement les risques de dégâts ou de vol :

  • Un vélo électrique est plus rapide qu’un vélo ordinaire. Entraînez-vous donc prudemment avant de jouer au casse-cou.
  • Veillez à entretenir correctement votre vélo, surtout l’état de vos freins.
  • Pour une petite virée nocturne dans un quartier bouillonnant, mieux vaudra peut-être prendre votre vélo ordinaire.
  • Faites graver votre vélo. Vous pouvez, pour ce faire, vous rendre auprès de votre administration locale.
  • Certains fabricants de vélos utilisent des formulaires d’enregistrement très pratiques. Renseignez-vous lors de l’achat de votre vélo.
Conseil n° 2 : Choisissez un antivol adéquat

Un bon antivol sera capable de résister à une cisaille ou à un pied-de-biche. Mais comment vous assurer que vous achetez l’antivol adéquat ?

  • Achetez un antivol en acier trempé et d’une épaisseur suffisante.
  • Privilégiez les antivols certifiés ART comportant au moins trois étoiles.
  • Choisissez aussi un antivol suffisamment long pour vous permettre d’accrocher votre vélo à un élément fixe.


Conseil n° 3 : Parkez votre vélo en sécurité

Acquérir un antivol adéquat constitue bien sûr la première étape, mais il vous faudra ensuite trouver un endroit sûr où garer votre vélo. Voici quelques points auxquels il convient de prêter attention :

  • Garez votre vélo dans un endroit bien éclairé avec beaucoup de passage.
  • Utilisez votre antivol de cadre en combinaison avec un antivol sous forme de U ou de chaîne.
  • Accrochez votre vélo à un objet ancré dans le sol.
  • Privilégiez les parkings à vélos surveillés.
  • Placez un antivol sur votre vélo même dans votre propre garage.


Conseil n° 4 : Prenez une assurance

Vous pouvez vous-même déjà prendre bon nombre de mesures pour prévenir les dégâts ou le vol, mais vous ne pouvez cependant prévoir absolument tous les risques. Un speed pedelec tout neuf et coûteux constitue une cible privilégiée pour les voleurs de vélos, et les accidents n’arrivent pas toujours là où on les attend. Dès lors, souscrire une assurance lors de l’achat d’un vélo électrique se révèle tout sauf superflu.

Toutes les assurances ne se valent pas. Prenez donc le temps de trouver une formule qui correspond à l’usage que vous faites de votre vélo. Voici quelques conseils :

  • Certaines assurances prévoient une assistance dépannage.
  • La plupart des assurances couvrent les dégâts et le vol.
  • En cas de vol de votre vélo, vous devez pouvoir prouver qu’il était muni d’un antivol. Prenez donc soin de vos clés.
  • Si vous utilisez un speed pedelec, la souscription d’une assurance familiale est à recommander. En effet, le risque de subir un accident entraînant des dégâts est alors accru.
  • Les vélos motorisés capables de se mouvoir de façon autonome sont soumis à l’obligation d’assurance.


Et maintenant ?

Pas encore de vélo électrique ?

Conseil :

Vous pouvez réaliser une simulation de crédit et introduire une demande en sélectionnant « Voiture écologique ». Vous bénéficierez ainsi du meilleur taux d’intérêt possible.