Loisirs

13 février 2017

Écologie et économie pour votre prochaine voiture ?

Vous envisagez peut-être de remplacer votre voiture actuelle par une neuve ou une occasion ? Mais avez-vous pensé aux voitures écologiques ? Pas intéressantes financièrement, pensez-vous ? Et si vous vous trompiez…

Voitures vertes : quelles options ?

La voiture électrique est la voiture verte par excellence. Elle ne nécessite pas l’usage d’un carburant fossile et ne rejette donc aucune émission polluante.

À côté de celle-ci, il y a aussi les voitures hybrides qui combinent un moteur thermique (essence ou diesel) et un moteur électrique. Le moteur thermique est le moteur principal du véhicule mais il est soutenu dans certaines circonstances – la plupart du temps, au démarrage ou lors des fortes accélérations – par le moteur électrique.

À ce titre, il faut encore différencier les plug-in hybrides des full hybrides : les premières nécessitent une recharge via une prise électrique, tandis que les secondes se rechargent automatiquement pendant les phases de freinage et d’accélération.

D’autres alternatives, comme le CNG (gaz naturel compressé) ou l’hydrogène, font également leur apparition sur le marché des voitures vertes. Ces alternatives restent toutefois actuellement limitées à une gamme restreinte de modèles, l’infrastructure n’étant pas encore optimale pour un usage quotidien.

Enfin, à côté de ces propulsions alternatives, des voitures neuves ou d’occasion composées d’un moteur thermique peuvent également être considérées comme vertes en raison de leur taux d’émission faible. Les constructeurs s’efforcent depuis plusieurs années déjà de produire des véhicules avec un taux de CO2 réduit pour coller aux normes européennes en matière d’émissions polluantes. Le Parlement européen a en effet fixé comme objectif aux constructeurs automobiles d’atteindre un taux de CO2 moyen de 95g/km pour l’ensemble de leur gamme. En comparaison avec les véhicules neufs vendus en 2015, il s’agit d’une réduction de 27 % des émissions polluantes.

Rouler écologique : une foule d’avantages !

Le frein principal à l’acquisition des modèles à propulsions alternatives, c’est bien sûr leur prix d’achat sensiblement plus élevé que leur équivalent à motorisation thermique. Mais à l’usage, ils se révèlent bien souvent beaucoup moins onéreux. Les modèles électriques et à hydrogène suppriment par exemple totalement les dépenses en carburant, et le prix du kWh ou du kilogramme d’hydrogène à la pompe est bien moins élevé que celui d’un litre d’essence ou de diesel. Les moteurs plug-in ou full hybrides quant à eux permettent de se rendre moins souvent à la pompe.

Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), un véhicule hydride rechargeable permet de réduire de 46 % le montant des frais de carburant comparé à un véhicule essence équivalent, sur une période de 3 ans et sur base d’un kilométrage de 20.000 km/an. À condition évidemment que la technologie soit utilisée de façon optimale, c’est-à-dire que le véhicule soit rechargé régulièrement.

Les véhicules à moteur thermique avec un faible taux d’émission affichent également des consommations réduites. D’autant que ce type de véhicules induisent généralement chez l’utilisateur une conduite plus douce et donc à nouveau une réduction des consommations.
Bénéfique pour votre portefeuille donc !

Vous serez également gagnant au moment de la revente puisque ces véhicules verts affichent une valeur résiduelle plus élevée.

Parmi les autres avantages, notons encore que les voitures à propulsions alternatives nécessitent moins d’entretien que celles à moteur thermique, en raison de l’absence de certains composants comme l’huile et les graisses. Outre le prix d’achat, il faut donc effectuer un calcul global de l’usage du véhicule réparti sur la période d’utilisation pour se rendre compte qu’il vous coûtera finalement moins cher qu’un véhicule traditionnel. Vous serez également gagnant au moment de la revente puisque ces véhicules verts affichent une valeur résiduelle plus élevée. Sans oublier qu’en optant pour une voiture à propulsion alternative, vous ferez un geste positif pour l’environnement.

La voiture verte : fiscalement intéressante

Selon les régions de notre pays, les véhicules à propulsion alternative jouissent d’un régime de taxation plus favorable, voire d’une prime à l’achat.

En Flandre, la taxe de mise en circulation et la taxe annuelle de roulage sont calculées sur base du taux d’émission officiel du véhicule, indiqué sur le certificat d’immatriculation. Cela rend les véhicules à propulsions alternatives fiscalement intéressants puisqu’ils sont moins polluants, tout comme ceux à motorisation thermique avec un taux de CO2 faible. Les véhicules 100 % électriques et à hydrogène sont totalement exempts de la taxe de mise en circulation et de la taxe de roulage et bénéficient d’une prime à l’achat qui va de 1.000 à 5.000 €, selon leur prix d’achat (plus le prix est élevé, moins la prime est importante). Cette prime sera dégressive chaque année jusqu’à disparaitre en 2020.

Aperçu de la prime délivrée en Flandre à l’achat d’un véhicule 100 % électrique
Valeur catalogue du véhicule 2016 2017 2018 2019
< €31.000 €5.000 €4.000 €3.000 €2.000
Entre €31.000 et €41.000 €4.500 €3.500 €2.500 €1.500
Entre €41.000 et €61.000 €3.000 €2.500 €2.000 €1.500
≥ €61.000 €2.500 €2.000 €1.500 €1.000

En Wallonie et à Bruxelles, la taxe de mise en circulation et la taxe annuelle de roulage sont toujours basées sur la puissance fiscale du véhicule (en CV), ce qui rend les propulsions alternatives moins intéressantes fiscalement. Mais les voitures électriques et à hydrogène bénéficient toutefois d’une fiscalité préférentielle (voir tableau ci-dessous).

Taxe de mise en circulation
Type de véhicules Flandre Wallonie/Bruxelles
100% électrique / Hydrogène Exemption totale Min. 61,5 €
Max 123 €
Full hybride/CNG Régime normal Régime normal
Hybride plug-in Exemption si moins de 50 g/km CO2 Régime normal
Taxe de roulage
Type de véhicules Flandre Wallonie/Bruxelles
100% électrique / Hydrogène Exemption totale Forfaitaire (77,35 €)
Full hybride/CNG Régime normal Régime normal
Hybride plug-in Exemption si moins de 50 g/km CO2 Régime normal
Ecobonus/Ecomalus
Flandre Wallonie/Bruxelles
Ecobonus De 1000 à 5000 € pour les véhicules full électriques Aucun
Ecomalus Aucun De 100 à 2.500 € sur les véhicules émettant plus de 146 g/km CO2 en fonction
Un crédit à taux avantageux

En plus de tous les avantages déjà cités, si vous optez pour un véhicule à propulsion alternative ou pour un véhicule neuf avec un faible taux de CO2, vous bénéficiez aussi d’un taux préférentiel sur votre crédit auto chez ING.

En effet, nous sommes engagés dans une démarche responsable en faveur de l’environnement et nous souhaitons aider nos clients à adopter un comportement plus responsable en optant pour des véhicules écologiques. A ce titre, les voitures diesel ou essence émettant moins de 120g/km et les propulsions alternatives jouissent d’un taux de crédit plus faible.

Alors qu’attendez-vous ?

Envie de savoir combien vous coûterait votre crédit auto chez ING ? Faites une simulation en ligne.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur les taux avantageux pour les voitures vertes, contactez votre interlocuteur ING ou prenez rendez-vous dans une agence.