Logement

5 conseils pour une première cohabitation

Vous allez cohabiter ? Félicitations ! Vous êtes certainement sur votre petit nuage. Avant de commencer à préparer les cartons de déménagement, lisez ce petit guide d’informations utiles et de conseils pratiques.

1. Cohabitation de fait ou légale ?

Avez-vous déjà décidé quel statut de cohabitant vous souhaitez choisir ? Les couples mariés sont automatiquement considérés comme cohabitants légaux. Outre le mariage, il existe en effet deux formes de cohabitation : de fait et légale. Lorsque vous cohabitez de fait, vous vivez sous le même toit. C'est tout. Cette forme de cohabitation n’est liée à aucun autre droit ni aucune obligation. Elle n’exige en outre pas d’attestation officielle.

Il en va autrement pour la cohabitation légale. Cette forme de cohabitation est, en théorie, ouverte à tous, même aux personnes sans lien (amoureux). Vous pouvez par exemple cohabiter légalement avec un membre de la famille ou un ami. Vous souhaitez être cohabitants légaux? Vous devez alors vous rendre à la commune pour signer un document, serez soumis au régime de la séparation de biens. Ce régime implique que les deux partenaires conservent leur indépendance financière.

2. Louer ou acheter ?

Vous devez également faire un choix entre la location et l’achat. Il va sans dire que l'achat d'une maison ou d'un appartement constitue une décision importante. Celui-ci s’accompagne de nombreux frais supplémentaires, comme les droits d’enregistrement et les frais de notaire. Tenez-en bien compte lorsque vous déterminez le budget disponible.

La plupart des couples commencent par louer un logement pour voir comment se passe la cohabitation. Cela vous semble être l’option idéale ? Commencez par mettre un peu d'argent de côté pour la garantie locative et l'ameublement de votre nouvelle habitation.

Vous êtes déjà mariés ou cohabitants légaux ? Alors, les deux partenaires sont considérés comme locataires du logement. Ils ont tous deux les mêmes droits et obligations, même si un seul d'entre eux a signé le bail.

Vous êtes en cohabitation de fait ? Alors la personne qui signe le contrat en est la responsable. D’un point de vue légal, elle endosse tous les droits et responsabilités.

3. Qui fait quoi ?

Les bons accords font les bons amis. Cela vaut également pour les partenaires ou amis qui emménagent ensemble. Répartissez clairement à l’avance les responsabilités des tâches, ainsi que leur fréquence.

Discutez également à l’avance de l’aménagement de votre logement. Cela vous évitera des querelles et chacun se sentira chez soi.

4. Qui paie quoi ?

Une fois réglées les modalités pratiques, il est également essentiel d’organiser l'aspect financier. Allez-vous opter pour un compte commun ou non ?

5. Devez-vous assurer votre logement ?

Que vous choisissiez de louer ou d'acheter, il est essentiel de protéger votre habitation.

Avec une assurance incendie, en tant que locataire, vous protégez principalement vos biens personnels contre les dommages causés par le feu, l'eau ou les catastrophes naturelles.

Mais en tant que locataire, vous avez l'obligation de restituer le logement dans l'état d'origine au terme de la période de location. C'est ce qui s'appelle la responsabilité locative. Au terme du bail, vous devez restituer le bien loué au propriétaire dans le même état que lorsque vous avez emménagé. Si des dommages surviennent pendant la période de location (par exemple en raison d'un incendie ou d'une fuite d'eau, ou en raison d'une négligence de votre part, de celle de vos enfants ou de vos animaux domestiques), vous êtes, en tant que locataire, responsable de la réparation des dommages et les coûts sont à votre charge. Si un incendie s'étant déclaré dans le bien que vous louez, par exemple, se propageait au logement de vos voisins, vous seriez, en tant que locataire, tenu responsable des dommages.

Vous l'aurez noté : une protection optimale se révèle très utile. Parce que si vous n'êtes pas couvert par une assurance, vous devrez alors payer vous-même. Consultez votre assureur pour connaître les détails exacts de la couverture et savoir quand votre assureur intervient.

En tant que propriétaire, si vous financez votre achat par un crédit hypothécaire, votre banque vous imposera la souscription d’une assurance habitation. Si vous achetez votre logement sur fonds propres uniquement, rien ne vous oblige alors à souscrire une telle assurance. Mais évaluez bien les risques que vous courez. Sans assurance, vous devrez payer de votre poche pour les dommages éventuels causés à votre habitation et éventuellement à son contenu. N'oubliez pas qu'ici aussi, vous êtes responsable des dommages causés aux tiers (par exemple, si un incendie s'étant déclaré dans votre habitation cause des dommages à l'habitation de votre voisin).

Une assurance habitation sur mesure

Optez dès maintenant pour l'assurance incendie pour les locataires ou propriétaires avec une protection complète qui vous correspond.

Vous serez ainsi assuré de manière optimale contre le vol, les dégâts des eaux ou les dommages dus à une catastrophe naturelle.

En cas de sinistre, notre personnel est disponible jour et nuit pour vous conseiller et vous assister. Pour les dommages importants (supérieurs à 5.000 euros), nos experts vous encadreront même tout au long de la procédure et, si nécessaire, se rendront à votre domicile.

Faites une simulation en ligne sans tarder.