Logement

Emprunter ensemble

Pouvons-nous emprunter ensemble même si nous ne sommes pas mariés ? Oui ! Quelle que soit votre type de cohabitation (cohabitation de fait, cohabitation légale ou mariage), il est tout à fait possible de contracter un prêt pour la construction ou l'achat d'une habitation. Un notaire pourra vous conseiller en fonction de votre situation spécifique.

Tontine ou clause d'accroissement

Vous êtes cohabitants ou mariés sous le régime de la séparation de biens ? Le notaire peut alors intégrer une "clause d'accroissement" ou "clause de tontine" dans l'acte de vente. Si l'un de vous venait à décéder, cette clause permettrait de transférer automatiquement l'habitation ou son usufruit à l'autre partenaire. Le survivant ne reçoit donc pas l'habitation en héritage, mais bien de manière contractuelle. Les héritiers ne peuvent pas invoquer leur réserve successorale contre le partenaire survivant.

Une assurance solde restant dû pour une protection supplémentaire

Si vous concluez un crédit hypothécaire, il est important de réfléchir à ce qu'il pourrait arriver en cas de décès de l'un d'entre vous. Il serait peut-être compliqué de rembourser le prêt et les frais fixes avec un seul salaire ? Grâce à une assurance solde restant dû, vous vous protégez contre ce risque. En fonction de la formule que vous choisissez, la compagnie d'assurances remboursera partiellement ou entièrement la part du défunt jusqu'à la fin de la durée du prêt.