Pension

Comment vous constituer une pension en tant qu’expat ?

Dave Deruytter

Dave Deruytter

Head of Expats & Non-Residents at ING Belgium

En tant qu’expat, vous aimez découvrir le monde. Mais quel est l’impact de vos déplacements sur votre pension légale, la pension organisée par votre employeur et/ou votre pension individuelle ? Dave Deruytter, Head of Expats & Non-Residents chez ING Belgique, revient sur les difficultés de la pension pour les expats, et les choses à retenir en la matière.

Quelques informations à retenir :

  • Vérifiez votre statut auprès de la sécurité sociale pour savoir si vous cotisez (ou devriez cotiser) au régime de pension légale belge – Pilier 1.
  • Demandez à votre employeur s’il cotise pour vous – Pilier 2. Si vous êtes indépendant(e), vous pouvez constituer votre propre pension du Pilier 2.
  • Une épargne-pension individuelle avec avantage fiscal – Pilier 3 – est également possible pour les expats établis en Belgique, à condition qu’ils paient un impôt sur le revenu en tant que résidents belges. Ce type de plan n’est généralement intéressant que si vous comptez cotiser pendant au moins 5 ans.

La pension est une question particulièrement complexe pour les expats. Pourquoi ?

“Comprendre, planifier et optimiser sa pension est déjà compliqué pour un employé local qui travaille toute sa carrière dans le même pays et dans la même entreprise”, explique Dave. “Pour les expats, ça l’est encore plus. Et plus ils multiplient les pays et les employeurs, plus les choses se compliquent. Sans oublier qu’au moment où ils atteignent l’âge de la retraite, il se peut que leur premier employeur ait disparu, ou ait changé de noms plusieurs fois.”

La difficulté est-elle la même pour tous les expats ?

“Les personnes qui travaillent pour une institution internationale ou un gouvernement tout au long de leur carrière (par exemple les fonctionnaires de l’UE ou de l’OTAN, le personnel miliaire, les diplomates, etc.) ne dépendent généralement que d’une seule entité : le fonds de retraite de cette institution. Cela facilite beaucoup de choses. Mais pour les expats du secteur privé, c’est loin d’être aussi simple”, précise Dave. “Pour vous donner une idée, voici comment les choses peuvent se passer pour leur pension légale, la pension organisée par leur employeur et leur pension individuelle.”

Pension légale

Au sein de l’Espace économique européen (EEE) et dans les pays avec lesquels votre pays d’origine a conclu des conventions de sécurité sociale, la pension légale est relativement bien organisée. D’autres pays appliquent peut-être un régime de pension légale particulier. En Belgique, nous avons par exemple la ‘Sécurité Sociale d’Outre-Mer de l’ONSS, DG VII’.”

Dave poursuit : “Cependant, maintenir vos données de pension à jour pour chaque pays dans lequel vous avez travaillé est souvent un véritable casse-tête administratif. Et lorsque vous prenez enfin votre pension, il faut encore attendre un certain temps avant que les administrations concernées vous versent au compte-gouttes les sommes auxquelles vous avez droit. Au sein de l’EEE ou d’un pays avec une convention bilatérale de sécurité sociale, les demandes de paiement (mais pas les paiements eux-mêmes) sont toutefois centralisées dans votre pays de résidence actuel.”

Saviez-vous que…

Le système de pension belge repose sur 4 piliers : la pension légale, les pensions complémentaires ou extralégales, l’épargne-pension individuelle, et l’épargne et l’investissement individuels.

Pension organisée par l’employeur

“Du côté des employeurs, gérer la pension des expats n’est pas toujours facile non plus. En général, les entreprises font une promesse de pension prévoyant que les expats reçoivent la même pension que les employés du même niveau restés dans le pays d’origine, ou essaient d’inclure les expats dans le régime de pension du pays d’origine (ce qui n’est pas toujours facile à organiser sur le plan pratique, légal et fiscal). Ils peuvent également mettre en place un régime de pension international, souvent offshore. Ces systèmes sont toutefois difficiles à gérer, notamment en matière de légalité et de conformité fiscale. Il faut aussi préciser qu’il n’est pas toujours facile de comparer un régime de retraite offshore à ce que les pairs d’un employé recevront dans le pays d’origine.

Et les choses se compliquent encore lorsque vous changez d’employeur ou de pays (à plusieurs reprises). Les points épineux sont toujours les mêmes : garder une trace des cotisations versées à travers différents employeurs dans différents pays ; se conformer aux réglementations locales et internationales ; imposition des sommes versées au régime de pension ; revenus pris en compte ; et enfin, l’éventuelle prime de retraite du fonds de retraite d’entreprise. Les primes sont généralement imposables dans le pays dans lequel vous résidez au moment de leur versement.”

Pension individuelle

“La pension individuelle est la plus simple de toutes, à condition qu’elle ne soit liée à aucun avantage fiscal. Dans ce cas, elle s’assimile aux économies et investissements classiques visant à vous assurer un revenu après votre retraite. Cependant, de nombreux pays proposent actuellement ce que l’on appelle des plans d’épargne-pension, qui offrent un avantage fiscal. Cette tendance est due, d’une part, à la faible pension légale qu’ils promettent, et, d’autre part, à l’augmentation de l’âge de la pension légale. Certains expats optent pour ces épargnes-pensions, mais les conditions dont elles s’accompagnent peuvent poser problème lorsqu’ils changent de pays, surtout s’ils sortent de l’Espace économique européen. Souscrire un plan d’épargne-pension est donc déconseillé si vous comptez changer de pays dans moins de 5 ans. Si vous restez plus longtemps, alors cette option est envisageable.”

 

“Au final, une bonne gestion reste la clé d’une retraite en toute quiétude. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est donc de commencer à préparer votre retraite dès aujourd’hui, ou en tout cas le plus tôt possible”, conclut Dave.

Envie d’en savoir plus sur les aspects importants de la vie en Belgique ?