Pension

31 Mars 2016

Sur quel pilier repose votre pension ?

Lorsque l’on parle de pension en Belgique, il est souvent question des 4 piliers sur lesquels repose le système : la pension légale, la pension complémentaire ou extralégale, l’épargne-pension individuelle avec avantage fiscal et l’épargne individuelle sans avantage fiscal.

De quoi s’agit-il ? Lequel de ces piliers vous concerne ? Que devez-vous faire ? Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir.

Le premier pilier : la pension légale

La pension légale est celle que l’État verse aux travailleurs belges ayant atteint l’âge de la retraite. Son importance varie suivant plusieurs facteurs :

  • le nombre d’années de travail
  • le montant des rémunérations
  • le statut du travailleur : salarié, indépendant ou fonctionnaire nommé

La pension légale est basée sur le système dit de la répartition. En clair, ce sont les cotisations sociales des travailleurs perçues ici et maintenant qui financent les pensions versées aujourd’hui.

Le deuxième pilier : les pensions complémentaires ou extralégales

La pension extralégale vient en complément de la pension légale. Son financement est pris en charge par l’employeur, via une assurance groupe ou un fonds de pension. La pension extralégale est un avantage que l’employeur peut éventuellement octroyer, mais sans la moindre obligation, et dont le montant est forcément variable.

Le travailleur indépendant peut de son côté épargner via un plan de pension complémentaire libre auquel sont li��s d’importants avantages fiscaux. Ce plan lui permet de constituer un capital qui viendra compléter sa pension légale.

Le troisième pilier : l’épargne-pension individuelle

L’épargne-pension vous permet de compléter de votre propre initiative votre future pension tout en profitant d’un avantage fiscal. Concrètement, vous versez régulièrement une somme permettant de construire un capital et dont vous bénéficierez à l’âge de la retraite. Ces versements font l’objet d’une réduction fiscale, rendant les conditions de votre épargne particulièrement avantageuses, sans oublier les frais et les taxes.

Vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal via plusieurs formules d’épargne pour la pension, éventuellement cumulables. Celles-ci se distinguent notamment par le montant maximal que l’on peut y verser :

Le quatrième pilier : l’épargne individuelle

Le quatrième pilier est l’épargne individuelle que vous constituez sans bénéficier d’un avantage fiscal. Vous pouvez individuellement vous constituez un capital pour votre pension via un compte d’épargne, une assurance vie, un plan d’investissement, des fonds, etc.

Et maintenant ?

Estimez tout d’abord quels seront vos besoins financiers quand vous serez à la retraite. Puis analysez soigneusement les caractéristiques de chaque solution d’épargne et choisissez celle qui colle le mieux à votre situation personnelle et à vos attentes.