Pension

11 janvier 2021

Tout savoir sur les 4 piliers de pension en Belgique

Notre système de pension repose sur 4 piliers, parmi lesquels figure la (petite) pension légale qui vous sera octroyée par l’État. Il existe des solutions pour mettre de l’argent de côté en prévision de votre retraite. Explication.

Le premier pilier : la pension légale

La pension légale est celle que l’État vous verse mensuellement au terme de votre carrière professionnelle. En règle générale, vous avez droit à la pension légale une fois que vous avez atteint l’âge de la retraite, lequel passera à 67 ans dès 2030. Le montant dépend de plusieurs facteurs :

  • le nombre d’années de travail ou de périodes assimilées (par exemple, un congé parental)
  • le montant de votre rémunération
  • votre statut : salarié, indépendant ou fonctionnaire nommé

Le deuxième pilier : les pensions complémentaires ou extralégales

  • En tant qu’employé, vous pouvez bénéficier d’un plan de pension complémentaire constitué par votre employeur sous la forme d’une assurance groupe ou d’un fonds de pension. En règle générale, les primes sont payées pour une part par l’employeur (cotisations patronales) et pour l’autre, par l’employé (via un prélèvement sur le salaire mensuel). La pension extralégale est un avantage que l’employeur est libre d’octroyer, sans toutefois y être obligé, et dont le montant est forcément variable. Si vous ne bénéficiez pas d’une assurance groupe ou que celle-ci est trop faible, vous avez désormais la possibilité de constituer un complément de pension par le biais d’une pension libre complémentaire pour travailleurs salariés (PLCS).
  • En tant qu’indépendant, il existe un moyen fiscalement avantageux de constituer un complément de pension via un plan de pension complémentaire libre. La pension moyenne d’un indépendant est inférieure à celle d’un salarié.
  • En tant que fonctionnaire, tout dépend de votre statut. Contrairement aux fonctionnaires statutaires, les fonctionnaires contractuels peuvent désormais bénéficier d’une assurance groupe. La pension moyenne des fonctionnaires est supérieure à celle des salariés.

Le troisième pilier : l’épargne-pension individuelle

En souscrivant un plan d’épargne-pension, vous constituez un capital qui fructifie jusqu’à votre retraite, tout en bénéficiant d’un avantage fiscal non négligeable. L’épargne-pension est particulièrement intéressante grâce à la réduction d’impôts qui peut vous être octroyée, à condition de respecter un certain nombre de conditions (en 2021, vous pouvez épargner jusqu’à 1 270 euros par an avec un avantage fiscal de 25 %). Dans le troisième pilier, vous avez également la possibilité de combiner différentes formules (épargne-pension + épargne à long terme). En matière d’épargne à long terme, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’un avantage fiscal de 30 % sur les montants versés. L’avantage fiscal lié à l’épargne à long terme est plus important car le montant maximum autorisé est, en 2021, de 2 350 euros par an. Attention : le montant maximal de l’épargne à long terme varie en fonction de vos revenus professionnels et de l’avantage fiscal lié à un crédit hypothécaire éventuel, avec un plafond de 2 390 euros pour l’année 2020.

  • L’assurance épargne-pension : rendement et capital garantis mais limités en raison des taux historiquement bas. Optez de préférence pour une assurance épargne de la branche 21.
  • Le fonds d’épargne-pension : le capital n'est pas garanti mais le rendement est potentiellement plus élevé. Mais qui dit rendement potentiellement supérieur dit également risque plus élevé. Dans cette formule, votre capital est investi en actions, en obligations et en liquidités.
  • L’épargne à long terme : le rendement et le capital sont garantis mais limités en raison des taux historiquement bas. Comme en matière d’assurance épargne-pension, optez de préférence pour une assurance épargne de la branche 21.

Selon qu’il s’agit d’une épargne à long terme ou d’une assurance épargne-pension, les règles fiscales et les taxes diffèrent. En savoir plus sur les différences?

Le quatrième pilier : l’épargne et l'investissement individuels

Le quatrième pilier comprend l’ensemble des moyens visant à constituer un complément de pension (par exemple, un livret d’épargne ou un investissement immobilier). Les trois premiers piliers ne suffiront probablement pas pour vous permettre de profiter pleinement de votre retraite. Alors que, depuis plusieurs années, les revenus de l’épargne sont au plus bas, peut-être serait-il plus judicieux d’investir. C’est possible à partir de 25 euros par mois.

Commencez à épargner pour votre retraite sans tarder

Afin de vous assurer une retraite confortable et de mener à bien vos projets futurs, commencez à épargner pour votre pension dès aujourd’hui via ING.

  • Démarrez immédiatement.
  • Vous souhaitez plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter afin que nous trouvions ensemble les solutions correspondant à votre situation familiale, ainsi qu’à vos besoins et à vos objectifs.