Travailler

01 juin 2017

Premier job : l'autonomie, ça s'apprend

Vivre dans le cocon familial, c'était bien confortable. Mais là, vous allez devoir vous débrouiller seul : démarches administratives, contrats, gestion de votre temps et de votre budget… Tout est neuf mais on apprend vite !

Mutuelle : fini celle des parents

A partir de 25 ans ou dès que vous commencez à travailler, vous n'êtes plus couvert par l'assurance soins de santé de vos parents. Pour être remboursé de vos frais médicaux, vous devrez donc vous inscrire dans une mutualité. Le coût est modeste et la protection importante ! Souvent, cela peut se faire online.

25 ans : bye bye les allocations familiales

Les allocations familiales sont accordées d'office jusqu'à 18 ans. De 18 à 25 ans, elles ne le sont que si vous suivez encore des cours, une formation ou que vous êtes demandeur d'emploi. Au-delà de 25 ans, vos parents n’y ont plus droit. L’indépendance a son prix…

Premier salaire : ne confondez pas brut et net !

Votre employeur vous a annoncé un salaire brut ? Ce n'est pas ce que vous toucherez à la fin du mois ! Il faut d'abord déduire les cotisations de sécurité sociale. Vous obtenez alors votre "brut imposable" dont il faudra encore soustraire le précompte professionnel (une retenue mensuelle sur le montant estimé de vos impôts) pour obtenir ce qui sera versé chaque mois sur votre compte !

Déclaration d’impôts : pas si compliqué

Chaque année, elle revient… et pas question de la nier ! Elle, c’est votre déclaration d’impôts, à compléter en ligne ou dans sa version papier. Vous y indiquerez l’ensemble de vos revenus annuels. C’est sur cette base que le fisc calcule vos impôts, puis vérifie si ce que vous avez payé en précompte professionnel est suffisant… et donc si vous devez recevoir un remboursement ou payer un supplément. Envie de payer moins d'impôts ? Des solutions existent, par exemple l'épargne-pension.

Congés : déjà envie de vacances ?

Dans le privé, vous avez droit à des congés dès que vous avez travaillé 3 mois complets. Grâce aux vacances-jeunes, vous pouvez aussi sous certaines conditions prendre congé et toucher une allocation. Dans le secteur public, des jours de congé sont directement octroyés, proportionnellement à ce que vous prestez.

Et maintenant ?