Travailler

01 juin 2017

Faire une pause : il n’y a pas que l’argent qui compte

Vous voulez faire une pause avant de vous lancer dans le monde du travail ou pendant votre carrière ? Pourquoi ne pas redonner un peu d'importance à l'humain ? Des dispositions légales vous permettent de consacrer du temps ou de l'argent à ceux qui en ont besoin… tout en protégeant vos intérêts.

S’épanouir par le bénévolat

En plus de votre travail ou en attendant d'en trouver un, pourquoi ne pas offrir un peu de votre temps aux autres ? Humainement enrichissante, cette expérience ajoutera une touche positive à votre CV. Et les demandes sont plus que variées : coach sportif pour des jeunes défavorisés, cours d'informatique aux seniors, travail dans un refuge pour animaux, animations pour les enfants hospitalisés, lecture aux personnes non-voyantes… Où serez-vous le plus utile ?

Suis-je couvert si je travaille bénévolement ?

Toute organisation employant des bénévoles est légalement tenue de contracter une assurance pour couvrir ses volontaires en cas d'accident. Vérifiez que c'est bien le cas.

Faire un don : bonne action et bonne affaire

A défaut d'offrir votre temps à une bonne cause, vous pouvez lui consacrer un peu de l'argent que vous commencez à gagner. Vous ferez une bonne action et vos dons à certaines institutions seront fiscalement déductibles (à partir de 40 euros par an). A l'autre bout du monde ou dans votre quartier, les associations méritantes et les projets intéressants ne manquent pas.

Prendre une année sabatique

Vous travaillez depuis quelques années déjà et vous aimeriez faire un break. Pour faire le point, pour partir à l'étranger, pour faire du bénévolat… C'est possible ! Dans le secteur privé, cela s'appelle le crédit-temps et dans le public, l’interruption de carrière.

Attention, une modification de la réglementation du crédit-temps avec et sans motif est entrée en vigueur depuis avril 2017. Découvrez les nouvelles conditions sur le site de l’ONEM. Certaines de ces périodes peuvent également être prises en compte dans le calcul du montant de votre future pension. Profiter intelligemment du présent sans hypothéquer l'avenir, c’est donc possible !