Travailler

31 Mars 2016

Premier job : des astuces pour être rapidement indépendant

Vous commencez bientôt votre premier emploi ? Félicitations ! Vous entamez à présent un nouveau chapitre passionnant de votre vie et êtes désormais libre de faire ce que bon vous semble. Enfin ! Cette liberté implique également d’apprendre à vous débrouiller seul. Ce guide vous mettra sur la bonne voie.

Une mutuelle pour couvrir vos frais médicaux

Vous êtes couvert par l'assurance maladie de vos parents jusqu'à ce que vous commenciez à travailler ou, si vous ne travaillez pas, jusqu'à votre 25e anniversaire. Souscrivez le plus rapidement possible à une mutuelle afin d'éviter des frais médicaux élevés. Aujourd'hui, il est possible de s’inscrire facilement et rapidement en ligne.

Finies les allocations familiales

Les allocations familiales vous sont automatiquement octroyées jusqu’à vos 18 ans. Entre 18 et 24 ans, elles le sont uniquement si vous êtes encore aux études, suivez une formation ou recherchez un emploi. À partir de votre 25e anniversaire, vos parents - et donc vous - n'ont plus droit à cette rémunération supplémentaire. Ne perdez pas cet élément de vue.

Le brut n’est pas le net

La différence entre votre salaire brut et votre salaire net est assez importante. Prenez-le en compte lorsque votre futur employeur vous fera une proposition salariale. De votre salaire brut, il faut dans un premier temps déduire la contribution à la sécurité sociale (ONSS), puis le précompte professionnel. Ces deux éléments forment la retenue mensuelle pour votre estimation d’impôts. Car vous devez désormais également payer des impôts ! Le reste est versé sur votre compte. Sur internet, vous trouvez facilement des outils vous permettant de calculer le rapport brut-net de votre salaire.

N’oubliez pas votre déclaration fiscale

Une autre dure réalité à laquelle vous ne pouvez pas échapper : la déclaration fiscale annuelle. Le fisc calcule vos impôts en fonction de votre revenu annuel et vérifie si vous avez déjà payé suffisamment de précompte professionnel. Sur la base de ce calcul, vous êtes remboursé ou vous devez payer un supplément. Vous voulez éviter ce dernier cas de figure ? Voyez avec votre employeur pour qu'un précompte professionnel suffisant soit retenu chaque mois. Si vous avez une épargne-pension ou soutenez une bonne cause, vous aurez droit à un léger remboursement d'impôts.

Déjà envie de vacances ?

Dans le secteur privé, vous avez droit à des vacances après trois mois de travail complets. Vous pouvez également, sous certaines conditions, bénéficier de vacances jeunes. Ce système vous permet de prendre jusqu'à trois semaines de vacances supplémentaires tout en bénéficiant d’une allocation. Dans le secteur public, les congés vous sont directement accordés proportionnellement au nombre de jours travaillés.

Félicitations pour votre premier emploi ! Qui dit premier job, dit premier salaire et nouvelle liberté financière.