Travailler

Premier emploi : 5 choses auxquelles penser

Vous commencez bientôt votre premier emploi ? Félicitations ! Vous entamez à présent un nouveau chapitre de votre vie, avec bien plus de liberté. C’est aussi à partir de maintenant que vous allez devoir vous débrouiller seul.

No stress : nous comptons bien vous aider à démarrer dans la vie active en vous présentant les 5 choses à savoir après avoir obtenu votre diplôme et votre premier emploi. Histoire que vous puissiez voler de vos propres ailes.

1. Finies les allocations familiales

Lorsque vous êtes étudiant (à condition d'avoir moins de 25 ans), vos parents touchent chaque mois des allocations familiales. Mais lorsque vous commencez à travailler, ces allocations passent à la trappe.

Vous êtes diplômé, mais êtes toujours à la recherche d’un emploi (et inscrit comme tel) ? Alors vos parents continueront de toucher ces fameuses allocations familiales jusqu’à 12 mois après l’obtention de votre diplôme. A condition que vous n’ayez pas plus de 24 ans. Vous avez dès lors tout intérêt à vous inscrire au forem (Wallonie) ou auprès d’actiris (Bruxelles) en tant que demandeur d’emploi.

2. Une mutuelle pour couvrir vos frais médicaux

Quand vous étiez étudiant, vous étiez d’office couvert par l’assurance maladie de vos parents. Vous êtes diplômé et vous allez commencer à travailler auprès d'un employeur ? Vous devez alors vous affilier à une mutuelle. Mais pas de panique, tout se fait très facilement en ligne.

Un conseil : souscrivez également une assurance hospitalisation. Cela vous évitera de mauvaises surprises en cas de pépin. Vous pouvez par exemple y souscrire directement auprès de votre mutuelle. Certains employeurs proposent également une assurance hospitalisation dans leur package salarial.

3. Le brut n’est pas le net

Votre salaire brut ne sera pas le même que celui qui arrivera sur votre compte en banque. Eh oui, la cotisation de sécurité sociale et le précompte professionnel sont automatiquement déduits de votre salaire. Ce fameux précompte est une déduction mensuelle fixe, basée sur l'estimation de vos impôts.

Pensez-y avant de commencer à rêver de vos futurs achats car parfois, la différence entre net et brut peut être vraiment importante. Il existe d’ailleurs plusieurs outils pratiques vous permettant de calculer le montant de votre salaire net.

4. N’oubliez pas votre déclaration fiscale

Une autre dure réalité à laquelle vous ne pouvez pas échapper : la déclaration fiscale annuelle. Le fisc calcule vos impôts en fonction de votre revenu annuel et vérifie si vous avez déjà payé suffisamment de précompte professionnel. Sur la base de ce calcul, vous êtes remboursé ou vous devez payer un supplément.

Vous voulez éviter ce dernier cas de figure ? Voyez avec votre employeur pour qu'un précompte professionnel suffisant soit retenu chaque mois. En effet, à chaque salaire versé, une somme est prélevée pour les impôts. Un conseil de plus : avec l’épargne-pension ou en donnant de l’argent à une bonne cause, vous pouvez profiter d’avantages fiscaux intéressants.

Bon à savoir :

Avec l’application itsme vous pouvez vous connecter très facilement et en toute sécurité à Tax-on-web. Le tout sans lecteur de carte d’identité. Itsme fonctionne aussi pour CovidSafeBE et Home’Bank

5. Profitez à fond de vos vacances bien méritées

Dans le secteur privé, vous avez droit à des vacances après trois mois de travail complets. Vous pouvez également, sous certaines conditions, bénéficier de vacances jeunes. Ce système vous permet de prendre jusqu'à quatre semaines de vacances supplémentaires tout en bénéficiant d’une allocation. Découvrez toutes les conditions à respecter ici