GÉRER VOTRE CAPITAL

29 juin 2017

Réchauffement climatique


Suivant la récente annonce faite par le président américain Donald Trump de se retirer de l’Accord de Paris, le réchauffement climatique est à nouveau au cœur des préoccupations. Le Baromètre des investisseurs ING a sondé l’attitude des investisseurs belges vis-à-vis de cette problématique.

Pas moins de 85 % des personnes interrogées sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle la terre se réchauffe. Pour 4 %, ce n’est pas totalement certain. Aussi, 79 % des investisseurs approuvent l’hypothèse selon laquelle le réchauffement climatique est causé par l’homme. 60 % des investisseurs tiennent d’ailleurs compte du thème du réchauffement climatique au moment de composer leur portefeuille.
Ainsi, la moitié des investisseurs belges préfèrent ne pas intégrer dans leur portefeuille des entreprises opérant dans le domaine des combustibles fossiles. De plus, environ un tiers des investisseurs est convaincu que la stratégie de son portefeuille peut humblement contribuer à la lutte contre le réchauffement de la planète, alors que 19 % pensent que cela ne fera aucune différence.

Les résultats en infographique.

De Belgen en de Brexit
En savoir plus ?