Gérer votre budget

26 mars 2020

Confinement : comment éviter les dépenses excessives ?

Jessica Exton

Jessica Exton

Behavioural Scientist

Le coronavirus influence de nombreux aspects de notre vie quotidienne, dont nos finances. Jessica Exton nous explique pourquoi les changements qui s’imposent à notre quotidien devraient nous inciter à prêter une plus grande attention à nos dépenses.

Les incertitudes liées à la pandémie de coronavirus, qui pèsent déjà sensiblement sur l’économie mondiale, ont également un impact direct sur les ménages. Les consequences sont déjà bien perceptibles : les gouvernements encouragent le confinement, les entreprises limitent leur accès, les déplacements sont restreints et les écoles ferment ou limitent l’accueil des élèves. Toutes ces mesures, et d’autres encore, exercent un effet direct sur le budget des ménages. Car, selon le comportement que l’on adopte, rester confiné à la maison peut faire économiser de l’argent, comme en faire perdre.

Selon le comportement que l’on adopte, rester confiné à la maison peut faire économiser de l’argent, comme en faire perdre.
Modification des habitudes de dépenses

Dans le contexte du coronavirus, ce qui inquiète le plus au niveau financier, c’est la perspective de devoir vivre pendant une période indéterminée avec des revenus en baisse. En effet, les entreprises étant temporairement fermées, nombre de travailleurs se retrouvent dans l’incertitude quant à leurs revenus. À plus forte raison que le télétravail n’est pas toujours possible.

Cela étant, il y a malgré tout des raisons de rester positif, car cette contrainte financière devrait pouvoir être allégée par d’autres changements que le coronavirus nous impose. Les ménages se retrouvent en effet dans l’obligation d’adapter leurs routines quotidiennes. Une situation qui pourrait bien aboutir à une diminution des dépenses.

Le coût des sorties sociales a dimuné, manger à l’extérieur n'est plus possible et les dépenses discrétionnaires consacrées aux activités du week-end, comme les événements sportifs ou les vacances, se trouvent considérablement réduites. Tout cela fait diminuer les dépenses et permet de constituer un coussin de sécurité, ou de l’augmenter.

Qui plus est, la plupart de ces dépenses sont faites à des moments et dans des situations sociales où l’influence des amis, voire la peur de manquer une occasion, peut justement inciter à la dépense, et même à des dépenses excessives. Au point de rendre difficile de se tenir au budget fixé. Mais en l’absence d’influence extérieure, la prise de décision en matière de dépenses pourrait se révéler plus facile.

Par ailleurs, le fait de passer plus de temps à la maison réduit également certaines dépenses récurrentes, comme celles dévolues au transport pour se rendre au travail ou à l’achat de nourriture près du travail, sans compter les cafés avec les collègues. Ces dépenses peuvent paraître dérisoires au jour le jour, mais additionnées sur de longues périodes, elles ne sont pas négligeables. Vous pourriez bien être étonné de l’argent que leur réduction vous fait économiser.

Moins de dépenses, mais...

Néanmoins, ces économies ne viendront soutenir le budget que si elles ne sont pas redirigées vers d’autres postes que ceux auxquels vous les auriez consacrées à l’extérieur. Il pourrait s’avérer judicieux, si vous avez un peu de temps en ce moment, de calculer vos dépenses régulières pour savoir combien la modification de votre routine actuelle va vous permettre d’économiser. Garder ce montant en tête pourrait bien vous éviter des dépenses excessives involontaires dues à une modification de vos activités et préférences.

Mieux encore, ce montant que vous ne consacrez plus à des activités extérieures, transférez-le chaque jour sur un compte d’épargne. En procédant de la sorte, vous serez moins enclin à le dépenser à autre chose. Tant et si bien que lorsque la situation se sera normalisée, vous aurez économisé une belle petite somme.

Cela dit, la situation engendre inévitablement de nouvelles dépenses. S’il vaut bien sûr mieux éviter de faire des emplettes inutiles en ligne par pur ennui, vous pourriez vous laisser tenter par de nouveaux abonnements ou l'achat de nouveaux articles ménagers. D’autre part, certains connaissent également une hausse de leurs charges, ce qui augmente le montant de leurs factures habituelles.

Priorité à la gestion

S’il est très facile de voir ce que l’on économise en restant à la maison et d’additionner cet argent à ce qui se trouve déjà dans la tirelire, il faut veiller à équilibrer les choses par rapport aux changements qui interviennent dans les habitudes de dépenses.

Tandis que le coronavirus influence notre routine quotidienne, sans que l’on sache précisément pour combien de temps, le maintien à l’équilibre du budget du ménage constitue une priorité pour beaucoup. Notre bien-être dépend fortement de nos décisions financières, et nos choix en la matière s’avéreront cruciaux pour contrecarrer les effets sociaux et économiques du climat actuel.

Les incertitudes liées au coronavirus suscitent de nouvelles difficultés. Et de la même manière que nous devons provisoirement adapter notre routine quotidienne, nous devons également ajuster notre gestion financière.

En savoir plus ?