Gérer votre capital

25 février 2020

Des produits circulaires pour une consommation responsable

Yuman est un espace dédié à l'économie circulaire favorisant l'émergence de nouveaux modèles économiques en créant de l'emploi local et en réduisant les déplacements en ville.

Christel Droogmans est cofondatrice de Yuman, un projet né en 2017. Après l'ouverture d'un pop-up store de Noël à l’espace Louise à Bruxelles en 2018, le projet était de réunir en un seul lieu l'offre la plus complète de produits fabriqués à partir de matériaux recyclés, écoconçus, à base de matières naturelles. C'est désormais chose faite ! Dans la boutique Yuman de 1 200 m² située au 123 de la chaussée de Charleroi, à Bruxelles, vous trouverez exclusivement des produits de seconde main ou issus de l'économie circulaire : vêtements, cadeaux, produits cosmétiques et d'hygiène, produits de nettoyage en vrac, solutions zéro déchet, livres, décoration ou encore mobilier.

Un parcours riche en expérience

Parallèlement à une vie de famille bien remplie avec trois filles, pratiquement adultes aujourd'hui, et un mari, Christel Droogmans témoigne d'un parcours professionnel riche en expérience. Après 27 ans dans le secteur bancaire, où elle assure la fonction de directrice d'agence, elle décide de rejoindre une société d'assurance où elle découvre des défis d'entreprise qui lui échappaient jusqu'alors.

Quand la société où Christel travaille est rachetée, elle s'interroge sur son avenir. Comme elle dit : « J’adhérais de moins en moins à la vie dans les grandes entreprises, à l’équilibre entre le client, l’employé et l’actionnaire ». Le film « Demain » et les réseaux sociaux seront deux éléments déclencheurs dans son cheminement vers sa nouvelle vie. Christel s'intéresse alors à la gouvernance partagée et l'économie circulaire, étant « convaincue que c’est le nouveau paradigme économique et qu’on va le construire progressivement ». Elle part à la rencontre d'acteurs de l'économie circulaire en Belgique et sent que la demande est importante.

« L’investissement n’est pas un but en soi. C’est un moyen de réaliser des projets. »

Quand on lui demande de présenter sa vision de l'investissement, Christel est claire : « Je me considère comme une investisseuse. Mais je suis une investisseuse qui fonctionne en termes de vision, mission et valeurs. L’investissement n’est pas un but en soi. C’est un moyen de réaliser des projets ». À 22 ans, elle souscrit son premier plan d'épargne, consciente que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Elle a aussi souscrit aux plans de pension via ses employeurs. Christel et son mari investissent également dans des actions de sociétés cotées, mais uniquement à certaines conditions : il s'agit exclusivement de sociétés qu'ils connaissent bien. « Ma motivation à investir aujourd’hui se trouve dans l’impact que je peux avoir et la conviction que j’ai dans les projets », précise-t-elle.

Une spirale positive

Christel a la conviction que « c’est le consommateur d’une façon générale (dans son comportement d’investissement ou d’achat) qui changera le monde ». Les changements dans sa vie ont eu un impact positif autour d'elle, à commencer par ses filles, qui réfléchissent différemment désormais.

« Réfléchissez aux projets que vous voulez réaliser, et investissez en fonction de cela. Ne dépensez pas plus que ce que vous ne gagnez, c’est la base de tout. Commencez à épargner tôt, afin que cela devienne une sorte de réflexe. Réfléchissez aux valeurs que vous voulez défendre, comme par exemple la sécurité, soutenir des projets locaux… En fonction de vos besoins, de vos échéances et de vos valeurs, faites le bon mix d’investissements ». Voilà la recette de Christel, et la vôtre ?

Yuman en quelques mots-clés
  • Durabilité
  • Collaboration
  • Optimisme
  • Esthétisme
  • Respect
  • Circulaire
  • Local
  • Qualité
Découvrez les solutions d’investissement durables proposées par ING