Centres d’intérêt

7 Mars 2018

«Faites abstraction des différences entre hommes et femmes, et concentrez-vous sur ce que vous pouvez apporter»

Leila Torkhani

Super Circle Lead Events Client Services Department

Chez ING Belgique, près de 25 % des top managers sont des femmes, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Une évolution positive pour Leila Torkhani et Inge Ampe. Au fil des ans, ces deux femmes se sont forgé une place respectable au sein d’ING Belgique et constituent, chacune à sa façon, une source d’inspiration pour les femmes avec de l’ambition. C’est par ailleurs non sans plaisir qu’elles s’attachent à tordre le cou aux préjugés concernant les femmes en entreprise

Qui est qui :

Leila Torkhani a débuté sa carrière il y a 20 ans en tant que Directrice d’Agence chez ING Belgique, où elle a ensuite évolué au sein du Retail Banking. Elle occupe actuellement le poste de Super Circle Lead Events au sein du nouveau département Client Services.

Inge Ampe a effectué un stage au sein du département International Banking d’ING Belgique en 1993. Cette expérience l’a tellement ravie qu’elle n’a plus jamais quitté la banque. Après avoir exercé plusieurs fonctions à New York, Amsterdam, Bruges et Waregem, elle est aujourd’hui responsable du département transfrontalier Daily Banking.

"Pour former une équipe, vous devez viser la diversité"

De plus en plus de femmes occupent des postes à haute responsabilité, mais peut-on affirmer pour autant qu’elles apportent une petite touche féminine sur le lieu de travail ? « Auparavant, on attendait des femmes exerçant de hautes fonctions qu’elles agissent comme les hommes, explique Leila Torkhani. Les choses sont cependant en train de changer. On commence à prendre conscience que pour être forte, une équipe doit être constituée de différents profils, et que tout le monde a ses propres forces et faiblesses. » Inge Ampe abonde en ce sens : « Les choses vont bien au-delà du seul clivage homme-femme. La région, les origines ainsi que la nationalité jouent également un rôle. Pour former une équipe, vous devez viser la diversité et ratisser le plus large possible. »

Inge Ampe : « J’entends beaucoup de gens dire qu’ils ne croient pas aux quotas. Je n’en fais pas partie. On trouve quantité de femmes avec les qualités recherchées, surtout lorsque l’on sait que les femmes sont plus nombreuses à décrocher un diplôme universitaire. En matière de diversité, il faut parfois s’efforcer de sortir des sentiers battus. Lorsque votre équipe est uniquement composée d’hommes belges blancs ou de femmes belges blanches, on ne peut pas dire qu’elle soit diversifiée. »

Un responsable qui sait faire preuve d’humanité
"Un homme n’est pas une femme et vice versa, mais évitons de généraliser"

En dépit des avancées sur le plan de la diversité, les clichés continuent d’abonder. Les femmes sont-elles réellement plus émotives dans leur rôle de dirigeant et les hommes plus charismatiques ?

Inge Ampe : « Pour ce qui est du charisme, je n’ai encore jamais entendu ça ! (Rire) Un homme n’est pas une femme et vice versa, mais évitons de généraliser. Chacun est le fruit de ses expériences, et la grossesse est une expérience qui façonne les femmes. De là à dire que toutes les femmes ont plus d’empathie et les hommes plus de charisme... Je n’irais pas jusque-là ! »

Leila Torkhani : « Je pense que la majorité des femmes ont une certaine sensibilité, mais pas toutes, tant s’en faut. Cela dit, les membres de mon équipe attendent de moi que je leur témoigne de l’empathie. Non pas parce que je suis une femme, mais parce que je suis leur manager. Ils souhaitent un responsable qui sache faire preuve d’humanité. »

Leila Torkhani illustre par un exemple que toutes les femmes n’adoptent pas la même approche de management : « Après ma première grossesse, je songeais à passer à temps partiel (80%). Je travaillais à l’époque pour Inge et elle m’a soutenue dans ma démarche. Elle avait parfaitement compris que mon travail n’en pâtirait pas. Je pense néanmoins que toutes les femmes ne réfléchissent pas avec la même empathie. J’en veux pour preuve qu’une autre manager n’a pas voulu m’engager car elle ne recherchait que des personnes travaillant à 100%. »

Ne pas trop chercher les différences

« Ce que je crois, c’est que chacun à son propre style de management, affirme Inge Ampe. Toutes mes collègues féminines sont totalement différentes. Il est peut-être vrai que la volonté d’être apprécié est plus marquée chez les femmes. Ainsi, pendant les négociations, les femmes s’efforcent souvent de tenir compte des souhaits de toutes les personnes présentes. C’est moins le cas des hommes, je pense. Si on comparait la situation à un match de foot, on pourrait dire que les hommes n’hésitent pas à tacler, mais se retrouvent à la fin du match pour boire un verre ensemble. »

Leila Torkhani : « Je trouve justement que cette capacité d’écoute est positive. J’ai l’impression que les femmes mettent réellement tout en œuvre pour trouver des solutions en concertation. Je ne suis pas non plus en train de dire que ce n’est pas ce que les hommes font. Je crois qu’on s’attache trop à vouloir trouver des différences entre les hommes et les femmes. Ces traits de caractère sont-ils liés au fait que nous soyons des femmes, ou sont-ils simplement le fait de notre personnalité? »

Être une femme n’est pas une excuse
"Être une femme n’est pas une excuse"

Leila Torkhani et Inge Ampe ont des conseils pour les femmes qui ont de l’ambition. Leila Torkhani : « Pour progresser, restez vous-même et concentrez-vous sur les matières que vous maîtrisez. Être une femme n’est pas une excuse. Mieux encore, faites abstraction des différences entre hommes et femmes, et concentrez-vous sur ce que vous pouvez apporter à votre équipe. »

« Consacrez-vous aux tâches qui vous procurent de l’énergie et partez en quête d’alliés, conseille quant à elle Inge Ampe. Rapprochez-vous de ceux qui ont quelque chose à vous apprendre et demandez de l’aide auprès de ceux que vous respectez, peu importe qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes. La plupart des managers réagiront positivement si vous leur dites que vous souhaitez apprendre à leurs côtés. Ensuite, affrontez les problèmes lorsqu’ils se présentent réellement, et ne les anticipez pas trop. Il est en effet inutile de vous préoccuper des conséquences que pourrait avoir votre grossesse sur votre carrière alors que vous n’êtes pas encore enceinte. »

Journée internationale des droits de la femme

Le 8 mars marque chaque année la Journée internationale des droits de la femme, une initiative plus que jamais nécessaire, estiment nos deux managers. « Pour ne jamais oublier à quel point ces droits sont importants, nous devons continuer à les défendre », déclare Leila Torkhani. Inge Ampe lui emboîte le pas : « L'entreprise inclusive à laquelle nous aspirons se concrétise toujours plus, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. »

Vous aussi, vous êtes une femme avec de l’ambition ?