Durabilité

1 octobre 2018

«Ce parc de batteries sera un cas d’école pour l’avenir»

Dans le Limbourg, on ne compte plus les investissements réalisés dans l’énergie renouvelable. La société d'investissement limbourgeoise LRM est la force motrice de plusieurs projets qui font de la province une pionnière en matière de durabilité. Le parc de batteries à Terhills en est un bel exemple. Il a été réalisé en collaboration avec ING Belgique. 

La durabilité évolue de ‘sympa’ à ‘nécessaire’
  • Filip Indigne , directeur commercial d'ING Lease: « De plus en plus d'entreprises intègrent désormais la durabilité dans leur stratégie. Ce qui se traduit notamment par de l’innovation au niveau des produits. Selon nous, les entreprises durables sont les mieux positionnées pour survivre. La durabilité n’est plus seulement « sympa », elle est devenue nécessaire. »
  • Coût du projet : 11 millions d’euros. ING donne les batteries en leasing jusqu’en 2025.
« On peut gagner de l’argent dans les énergies renouvelables, c’est évident. Sinon, nous n’y investirions pas.» Stijn Bijnens, CEO de LRM.

Stijn Bijnens : « Il y a trois ans, nous avons fait des questions climatiques un choix stratégique. S’en est suivi un plan d’investissement dont l’objectif est de contribuer à la concrétisation des objectifs climatiques de la Flandre. En effet, le changement climatique constitue le défi à relever pour l’avenir, de tels projets sont donc des plus pertinents d'un point de vue sociétal. En tant qu’autorité publique, il nous appartient de montrer l’exemple dans ce domaine. Autre intérêt, et non des moindres : cela permet de gagner de l'argent, car in fine c’est aussi notre objectif. »

Esprit pionnier aujourd’hui, référence internationale demain

Deux caractéristiques sautent aux yeux lorsqu’on se penche sur les investissements réalisés par LRM : esprit pionnier et audace. Stijn Bijnens : « Nous voulons que notre travail ait un impact. Sortir du cadre, penser out-of-the-box sont inscrits dans notre culture d’entreprise. Dans son analyse des différents projets, LRM ne se base pas sur ce qui existe déjà sur le terrain, nous voulons avoir quelques longueurs d’avance. C’est ce qui nous a menés, en mai 2018, à l’ouverture du parc de batteries de Tesla dans le zoning destiné aux PME de Terhills (à proximité de Dilsen-Stokkem), ainsi qu'à la construction du plus grand parc solaire du Benelux à Lommel , qui sera finalisé pour l’été 2019. Ces deux projets deviendront des références internationales. Le parc solaire, grâce aux économies d'échelle et à son prix qui s’est révélé inférieur de 30 % au budget initial. Et le parc de batteries, grâce à son logiciel unique et innovant qui permet d’équilibrer le réseau électrique en temps réel. 

Un cas d'école pour l'avenir

Stijn Bijnens : « Le parc de batteries est un projet unique en Flandre et constitue un cas d’école pour l'avenir. Il est unique parce qu'il est relié directement au réseau de distribution d’Elia pour équilibrer le réseau électrique (faire en sorte que production et consommation soient parfaitement alignées). Il est durable parce qu’il n’y a plus de déperdition d’énergie, contrairement aux centrales au gaz installées actuellement. En cas de surplus, ces centrales ouvrent tout bonnement leurs cheminées, un pur gaspillage d’énergie. »

 

En 2020, lorsque le centre de vacances voisin Terhills ouvrira ses portes, le parc de batteries sera partie intégrante du micro-réseau (micro-grid) alimenté par les panneaux solaires. 

Un dossier « sportif »
« C’est grâce à notre longue expérience en matière de projets liés au climat, que nous avons pu financer ce projet innovant à haut risque. »

Pour qu’un tel projet puisse voir le jour, il faut évidemment trouver un soutien financier. Stijn Bijnens : « En tant qu'investisseur, pour un actif physique d’une telle ampleur, il s’agit de déterminer la part que l’on finance soi-même, et d’obtenir le soutien d’une banque. ING Belgique a été la banque la plus réactive, et cela malgré le fait qu’il n’existait aucun projet comparable. ING Belgique a embarqué avec nous dans ce dossier, que j’aime qualifier de « sportif », parce qu’elle est convaincue, elle aussi, que la durabilité c’est l’avenir, et que ces investissements sont nécessaires si l’on veut avancer. »

 

Filip Indigne, directeur commercial d’ING Lease, abonde dans le même sens : « C’est grâce à notre longue expérience en matière de projets liés au climat, que nous avons pu financer ce projet innovant à haut risque. Au fil du temps, nous avons développé une très bonne connaissance du marché et sommes donc en mesure d’évaluer le risque. Le parc de batteries Terhills de LRM a été pour nous une excellente opportunité d’en apprendre davantage sur un marché en forte croissance.»

 

Désormais, les actifs durables (batteries, panneaux solaires, éoliennes, etc.) constituent 15 % de notre portefeuille de leasing. Lorsque nous avons commencé, en 2010, il s'agissait essentiellement de panneaux solaires destinés aux entreprises. Aujourd’hui, notre portefeuille d'actifs durables est le plus important du pays. En Belgique, ING est également la seule banque dont la société de leasing est dotée d’un responsable qui se consacre exclusivement à la durabilité. Il accompagne les entreprises dans les aspects techniques et connaît bien le marché. Dans notre métier, nous avons de nombreux contacts avec les fabricants, de panneaux solaires par exemple, et avec les différents régulateurs. Notre connaissance du marché constitue donc un véritable plus pour le client, et l’aide à avancer. »

Rendement financier et social

Pour LRM, ce projet constitue un excellent investissement qui sera rapidement rentabilisé. « Si ce n’était pas le cas, nous ne nous serions évidemment pas lancés dans l’aventure » explique Stijn Bijnens. « Très concrètement, à partir de 2020, nous réaliserons des économies importantes sur la facture d’électricité du centre de vacances grâce au micro-réseau. Il est impossible de déterminer le rendement financier exact, puisqu’il dépend de l’évolution des redevances d’Elia et du fonctionnement du marché : d'autres parcs de batteries verront-ils le jour ? Du point de vue de l’approvisionnement en énergie, il s’agit également d'un bon investissement. En effet, les batteries sont à ce jour le moyen le plus écologique d’équilibrer l’offre et la demande. »

Vous souhaitez entreprendre de manière durable ?

> Prenez contact avec votre interlocuteur ING

> Ou laissez-vous inspirer sur notre page dédiée.