Durabilité

29 Juin 2018

L’état des lieux de la durabilité dans le monde de l’entreprise belge

En Belgique, les entreprises ont clairement tendance à recentrer leurs efforts sur les aspects sociaux (les gens, ‘People’) et écologiques (la planète, ‘Planet’), et à faire coïncider ces deux aspects avec les performances économiques et financières (le ‘Profit’).

L’intégration de ces 3 « P » – People, Planet, Profit – est largement considérée comme la clé du succès de la pérennité des entreprises.

Mais quelle est la situation réelle en matière de durabilité dans le monde de l’entreprise belge ? Comment les entreprises mettent-elles en œuvre des pratiques commerciales durables ? Quels sont les effets positifs et obstacles qu’elles rencontrent lors de leur transformation durable ? Et quelles leçons peuvent être tirées de leur vécu ?

ING a collaboré avec l’Antwerp Management School afin d'élaborer un nouveau rapport répondant notamment à l’ensemble de ces questions. Le but était de dépeindre le paysage actuel de l’entrepreneuriat durable en Belgique, tout en enquêtant sur les aspects pratiques de la transformation durable pour les sociétés belges.

Méthodologie

L’obtention des données sources pour ce rapport a nécessité la rédaction d’un questionnaire qui a été distribué à des entreprises basées en Flandre, en Wallonie et en Région de Bruxelles-Capitale. L’échantillon a porté sur des petites et moyennes entreprises, ainsi que de grandes entreprises, tous secteurs confondus.

Outre la collecte de données via le questionnaire, des interviews ont été menés auprès de sociétés et d’institutions belges en vue d’acquérir des points de vue plus détaillés et qualitatifs sur les thèmes inclus dans le questionnaire.

Work in progress
« Je suis convaincue que la durabilité et les modèles économiques durables ne quitteront plus l’agenda sociétal. Leur place est méritée, et pour longtemps. » – Sabine Schellens, Aquafin

La transformation durable en Belgique est un chantier en cours. Si un grand nombre de sociétés belges s’identifient comme étant à un stade déjà plus avancé de la durabilité, un nombre similaire indique entamer seulement le processus. Cela peut expliquer une durabilité fortement tournée vers l'intérieur et le niveau relativement faible de satisfaction observé par les sociétés concernant leur propre état d’avancement en matière de durabilité.

Les employés semblent avoir un rôle important à jouer dans la stimulation de la durabilité au sein des entreprises. Les entreprises doivent néanmoins trouver des moyens plus efficaces d’aborder et de dynamiser ce moteur, en ne se contentant pas de laisser les employés s’exprimer sur la question de la durabilité. Dans ce contexte, nos conclusions suggèrent un rôle important à jouer par les ressources humaines.

Ambition pour l’avenir
« Aux entrepreneurs à venir, je dis : osez affronter vos appréhensions et prendre conscience de la nécessité de la durabilité. » – Joost Callens, Durabrik

Nombre d’entreprises belges semblent avoir de grandes ambitions en matière d’activités durables et les perspectives générales pour les activités durables en Belgique sont positives. De nombreuses entreprises estiment en effet que la durabilité gagnera stratégiquement toujours plus en importance et ont l’intention d’y consacrer davantage d’attention, ce malgré les contraintes budgétaires rencontrées.

Enseignements

Les enseignements majeurs tirés dans ce contexte, tels qu’identifiés par les sociétés elles-mêmes, sont liés à :

  • l’intégration structurelle de la durabilité au sein de l’organisation
  • au développement hiérarchiquement ascendant de la durabilité 
  • à la prise de conscience de la contribution que la durabilité peut apporter aux performances économiques et financières des entreprises.
Télécharger l’étude

Le rapport démontre que les entreprises belges sont actuellement en pleine transformation durable, tout en recherchant de meilleures manières d’intégrer la durabilité à la fois dans leurs activités et dans leurs stratégies.